twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Surveillance électronique des prisonniers : le coût s’élèvera entre 3 et 5 milliards de francs CFA pour 1000 à 2000 bracelets

lundi 29 juin 2020

L’assemblée nationale examine ce matin le projet de loi n°22/2020 modifiant la loi n°65-61 du 21 juillet 1965 portant code de procédure pénale et introduisant l’assignation à résidence avec surveillance électronique comme alternative à la détention provisoire et le placement sous surveillance électronique comme mode d’aménagement des peines. Une mesure qui devrait être adoptée à l’issue de la séance.

En commission, les députés avaient interpellé le ministre sur le coût estimatif de la mise en œuvre de cette mesure au regard du budget national, mais aussi sur la provenance des bracelets électroniques. D’ailleurs certains ont suggéré au garde des sceaux de faire appel aux entreprises sénégalaises compétentes dans la confection des bracelets électroniques, au lieu d’attribuer un tel marché à des entreprises étrangères.

En revanche, d’autres Commissaires, plus soucieux de la qualité, ont opté pour le choix de structures spécialisées dans la confection de bracelets électroniques, fussent-elles étrangères. Seulement, ils ont suggéré à Monsieur le Ministre d’y associer les entreprises sénégalaises pour un transfert de technologies.

Dans la même veine, ils ont interpellé le Ministre sur la surveillance électronique et les atteintes qu’elle porterait à la vie privée des personnes concernées. Le Ministre a tenu à rassurer sur la fiabilité et la sécurité du système de surveillance électronique. Selon le garde des sceaux ce système aura l’avantage de la science, avec un système de géolocalisation intégrée qui permettra au service chargé du contrôle, de suivre les personnes placées sous surveillance électronique sur toute l’étendue du territoire national.

S’agissant du contrôle des personnes assignées à résidence, le ministre précisera que le contrôle se fait par un système de géolocalisation (GPS), le détenu portera un bracelet muni d’une puce, ses déplacements sont suivis par les services de contrôle. En outre, il sera soumis au respect des lieux et horaires d’assignation.

Sur la question du coût global de la surveillance électronique, le Ministre selon le rapport de la commission, fera noter que les dépenses occasionnées par la surveillance électronique seront prises en charge par le budget du Ministère de la Justice. Il ajoutera, en outre, que le coût de la surveillance électronique est beaucoup plus faible que celui de l’entretien et de la prise en charge des détenus (entre 3 et 5 milliards de francs CFA pour 1000 à 2000 bracelets électroniques).

Par ailleurs, la mise en application du système de surveillance électronique nécessite des préalables tels : la location du système de GPS couvert, l’acquisition de bracelets électroniques entre 1000 et 2000, l’acquisition du matériel et de l’équipement des éléments d’intervention, la formation du personnel intervenant, les séminaires des autorités judiciaires…

Relativement à l’interpellation sur l’octroi des marchés de confection des bracelets électroniques aux entreprises sénégalaises compétentes, il dira que la phase test a été entièrement réalisée par des sociétés constituées par de jeunes sénégalais très compétents.

Sur le plan technologique, le Sénégal dispose d’une main-d’œuvre qualifiée pour confectionner des bracelets électroniques et à compétence égale, la préférence sera accordée aux sociétés nationales si celles-ci répondent aux critères et conditions, a ajouté Monsieur le Garde des Sceaux.

(Source : Dakar Actu, 29 juin 2020)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

153 153 153 144 144 144 238 238 238 168 168 168 145 145 145 170 170 170 171 171 171 160 160 160 172 172 172 173 173 173 154 154 154 174 174 174 226 226 226 155 155 155 176 176 176 177 177 177 237 237 237 250 250 250 241 241 241 157 157 157 178 178 178 180 180 180 259 259 259 181 181 181 159 159 159 248 248 248 183 183 183 239 239 239 256 256 256 185 185 185 162 162 162 186 186 186 187 187 187 191 191 191 192 192 192 234 234 234 194 194 194 195 195 195 196 196 196 197 197 197 198 198 198 199 199 199 229 229 229 233 233 233 202 202 202 228 228 228 204 204 204 232 232 232 206 206 206 253 253 253 208 208 208 209 209 209 210 210 210 211 211 211 212 212 212 213 213 213 214 214 214 254 254 254 217 217 217 218 218 218 249 249 249 219 219 219 220 220 220 230 230 230 222 222 222 252 252 252 255 255 255 242 242 242 243 243 243 244 244 244 245 245 245 246 246 246 258 258 258 260 260 260 261 261 261 263 263 263 264 264 264 48 48 48 61 61 61 59 59 59 12 12 12 11 11 11 70 70 70 53 53 53 127 127 127 132 132 132 75 75 75 123 123 123 15 15 15 52 52 52 110 110 110 49 49 49 14 14 14 28 28 28 13 13 13 73 73 73 164 164 164 77 77 77 112 112 112 113 113 113 18 18 18 102 102 102 105 105 105 78 78 78 119 119 119 65 65 65 47 47 47 16 16 16 120 120 120 90 90 90 133 133 133 81 81 81 116 116 116 20 20 20 135 135 135 136 136 136 137 137 137 21 21 21 129 129 129 35 35 35 22 22 22 67 67 67 7 7 7 79 79 79 69 69 69 108 108 108 84 84 84 87 87 87 96 96 96 23 23 23 25 25 25 106 106 106 82 82 82 32 32 32 76 76 76 72 72 72 115 115 115 26 26 26 104 104 104 29 29 29 58 58 58 30 30 30 46 46 46 31 31 31 62 62 62 88 88 88 55 55 55 101 101 101 86 86 86 10 10 10 80 80 80 114 114 114 92 92 92 100 100 100 85 85 85 36 36 36 125 125 125 37 37 37 38 38 38 109 109 109 74 74 74 51 51 51 50 50 50 39 39 39 83 83 83 40 40 40 66 66 66 68 68 68 93 93 93 99 99 99 60 60 60 57 57 57 24 24 24 41 41 41 42 42 42 134 134 134 19 19 19 43 43 43 111 111 111 17 17 17 117 117 117 97 97 97 94 94 94 54 54 54 71 71 71 122 122 122 33 33 33 56 56 56 131 131 131 98 98 98 34 34 34 89 89 89 91 91 91 45 45 45 107 107 107

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 19 266 179 abonnés Internet

  • 18 595 500 abonnés 2G+3G+4G (96,58%)
    • 2G : 12,95%
    • 3G : 24,60%
    • 4G : 62,45%
  • 334 642 abonnés ADSL/Fibre (1,71%)
  • 334 875 clés et box Internet (1,71%)
  • 1162 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,74%
  • Internet mobile : 98,26%

- Liaisons louées : 3971

- Taux de pénétration des services Internet : 106,84%

(ARTP, 30 septembre 2023)

- Débit moyen de connexion mobile : 23, 10 Mbps
- Débit moyen de connexion fixe : 21, 77 Mbps

(Ookla, 31 janvier 2023)


- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 56,70%
(Internet World Stats 31 décembre 2021)


- + de 10 000 noms de domaine actifs en .sn
(NIC Sénégal, décembre 2023)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 382 721 abonnés
- 336 817 résidentiels (88,01%)
- 45 904 professionnels (11,99%)
- Taux de pénétration : 1,67%

(ARTP, 30 septembre 2023)

Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 21 889 688 abonnés
- Taux de pénétration : 123,34%

(ARTP, 30 septembre 2023)

FACEBOOK

3 050 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 17,4%

- Facebook : 2 600 000

- Facebook Messenger : 675 200

- Instagram : 931 500

- LinkedIn : 930 000

- Twitter : 300 000

(Datareportal, Janvier 2023)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik