twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Stratégie nationale contre la cybercriminalité : Le Sénégal se connecte avec ses partenaires

jeudi 14 avril 2016

D’ici 2020, le nombre « d’internautes sera de 3,8 milliards et actuellement 42% de la population mondiale utilisent internet ». La conséquence majeure de ce boom sera la montée de la cybercriminalité à cause de la démocratisation de l’accès à l’internet. En ce sens, l’implication et l’engagement des Etats de l’Afrique de l’Ouest sont réclamés par les experts de la cybersécurité pour mettre en place une plateforme sûre. L’expert tunisien en cybersécurité, Haythem El Mir, estime à cet effet que si les Etats de l’Afrique de l’Ouest veulent gagner cette guerre contre la cybercriminalité, les gouvernements doivent être impliqués et s’engager à mettre en place les ressources nécessaires pour développer une stratégie et créer des entités et des institutions qui seront capables de gérer ces projets.

Ces derniers vont avoir un niveau « préventif en formant et en sensibilisant les gens, en assistant les entreprises à développer leur propres moyens de protection et de développer toute une culture sur la cybersécurité », a-t-il expliqué.

En écho, le ministre des Postes et des télécommunications, Dr Yaya Abdoul Kane, a tenu à le rassurer en annonçant la création d’une entité nationale de lutte contre la cyber­cri­mi­nalité après l’inventaire des « actions menées pour créer un environnement favorable au déploiement d’une stratégie nationale de la cybersecurité ». Il a fait cette déclaration lors de la rencontre régionale sur la cybersécurité organisée par le ministère de Postes et des télécommunications. Par ailleurs, les organisateurs veulent favoriser le dialogue entre les parties concernées afin de partager les meilleures pratiques pour une bonne sensibilisation sur la cybersécurité. Les attaques sont internationales et il n’y a pas de frontières sur le cyberespace. Ainsi, des représentants des ministères en charge de l’Economie numérique de l’A­frique de l’Ouest, des experts nationaux et internationaux en cybersécurité, des institutions publiques, des régulateurs, des opérateurs de télécommunications et de la Société́ civile ont partagé hier des pratiques nationales et régionales, sur le renforcement des capacités, la sensibilisation et l’intégration de la cybersécurité dans le contexte national sur la « Sensibilisation et le retour d’expériences sur la cybersécurité ». Déjà, le Sénégal est en train de développer « toute une stratégie nationale pour lutter contre les attaques et la cybercriminalité ».

Mbayang Sarr Faye

(Source : Le Quotidien, 14 avril 2016)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)