twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Stratégie de croissance accélérée au Sénégal : Les défis des technologies de l’information et des téléservices

vendredi 16 septembre 2005

Dans le cadre de la stratégie de croissance accélérée (Sca), le Groupe de grappe “ Ntic-téléservices ” a organisé, hier, une réunion de restitution et de partage dont le thème portait sur la “ Stratégie de croissance accélérée (Sca) : problématiques, approches et enjeux ”. Cette rencontre avait pour but de se pencher sur les opportunités de mise en œuvre de l’étude de la grappe Ntic et téléservices, réalisée en 2001 sous la conduite de l’expert Abdoulaye Ndiaye, membre du Conseil de régulation de l’Agence de régulation des télécommunications (Art). Cette rencontre avait pour objectif de renforcer les capacités du secteur privé afin de le rendre plus compétitif, de déceler tous les écueils dans la mise en œuvre de cette stratégie de croissance accélérée et de mieux saisir les opportunités qu’offre le secteur des Ntic et des téléservices, a noté le président de la grappe Tic-Téléservices, Mouhamet Diop et, par ailleurs, spécialiste des Ntic. En clair, il s’agit, à travers cette rencontre, de faire en sorte que les Ntic et les téléservices puissent permettre au secteur public et au secteur privé de contribuer le maximum possible à la Stratégie de croissance accélérée.

Parmi les cinq domaines prioritaires définis en grappes, les Ntic et les téléservices présentent le maximum de potentialités pour faire du Sénégal un pays émergent et pour atteindre les objectifs de la Sca, ont souligné les participants à cette rencontre.

“ Grâce au Ntic, le Sénégal deviendra, dans un horizon de cinq ans, un pays émergent avec une économie compétitive et moderne dont les ressources seront valorisées et optimisées aux niveaux national, sous-régional et international ”, a rappelé l’expert Abdoulaye Ndiaye, le responsable de l’équipe de consultants ayant réalisé l’étude de la Grappe économique des Ntic : “ Stratégie et grappes, travaux de 1999-2001 : Approche et méthodologie ”. Il a ajouté que “ les Ntic favoriseront une redistribution plus équitable des revenus et contribueront significativement à l’élévation du bien-être des populations sur les plans économique, culturel, sanitaire et éducatif ”.

Selon lui, dans le processus d’élaboration de son Plan national d’infrastructure d’information et de communication (Nici), le Sénégal a mis l’accent sur la promotion des industries des Ntic pour la croissance et la compétitivité. Ce plan, intitulé “ la grappe des Ntic ”, prend en compte les différents secteurs des services liés aux Ntic, capables de participer à la croissance accélérée du Sénégal. Les Ntic et les téléservices peuvent être considérés comme étant un secteur ayant un potentiel de création d’emplois, de services à valeur ajoutée et une source importante de devises au Sénégal.

La grappe Ntic et téléservices est constituée d’industries têtes de grappe (produits et services), les industries de soutien (fabricants et fournisseurs-clés de produits et services) et ensuite les infrastructures économiques dont les banques et les institutions financières, les ressources humaines, les parcs technologiques et industriels, les infrastructures de télécommunication, l’environnement juridique et réglementaire. La rencontre devrait aboutir à l’élaboration d’un Plan d’action cohérent qui servirait au développement de cette grappe dans le cadre de la Stratégie de croissance accélérée.

MAMADOU SY (Source : Le Soleil, 16 septembre 2005)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)