twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Soudan du Sud : Digitel, opérateur télécoms détenu à 100% par des investisseurs locaux, a démarré ses activités

mercredi 14 juillet 2021

La fin de la guerre civile, en pleine crise de coronavirus, a créé de nombreuses opportunités d’affaires dans le marché télécoms sud-soudanais. MTN et Zain devront batailler plus pour en tirer profit. Le nouvel opérateur télécoms qui les a rejoints a des ambitions bien définies.

Le président de la République du Soudan du Sud, Salva Kiir, a présidé lundi 12 juillet la cérémonie de lancement officiel des activités de Digitel Telecommunications, le troisième opérateur télécoms du pays. Le nouveau concurrent du sud-africain MTN et du koweïtien Zain est entièrement détenu par des investisseurs locaux. Il s’est fixé comme mission d’apporter les services télécoms dans les zones non couvertes et d’accélérer l’accès des populations aux services numériques.

Afin d’accompagner le nouvel opérateur télécoms dans son ambition, Salva Kiir a déclaré que « le gouvernement explorera des options, notamment une exonération fiscale qui profitera à l’importation d’équipements de réseau et d’outils de télécommunication. Ces équipements contribueront à accroître le programme de littératie numérique pour notre économie de prochaine génération axée sur les TIC ».

Athiei De Chan Awuol, le vice-président exécutif de Digitel Telecommunications, a expliqué que le lancement d’une société télécoms par des investisseurs locaux témoigne de la capacité des Sud-Soudanais à « contribuer à un avenir radieux pour nous-mêmes, pour nos enfants et pour la prochaine génération ».

Selon les données 2021 du Digital Report de Hootsuit et We Are Social, le taux de pénétration n’est que de 23,1% pour le mobile et de 8,0% pour l’Internet. Une situation résultant directement de la guerre civile qu’a traversée le pays de décembre 2013 à février 2020. Un conflit qui a nui sérieusement aux investissements des opérateurs télécoms. Le retour à la paix dans un contexte de coronavirus qui a suscité un besoin en services télécoms à haut débit à travers le monde, notamment au Soudan du Sud, a créé de nombreuses opportunités dans le secteur télécoms du pays.

L’entrée d’un nouvel acteur sur le marché national va accentuer la concurrence qui devrait se manifester par un regain d’investissement dans les infrastructures télécoms, l’amélioration de la qualité de service, la baisse des prix, l’innovation dans les services.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 14 juillet 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)