twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sonatel contre ARTP : le personnel de la Sonatel réclame la tête de Abdoul Karim Sall

mardi 19 juillet 2016

C’est une affaire de gros sous.Près de 14 milliards. C’est le montant des enjeux financiers qui opposent l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp) à la Sonatel. Les cadres de la boîte, en conférence de presse hier, ont tiré à boulets rouges sur le Dg « incompétent » de l’Artp.

La guerre des télécoms se poursuit. Du côté de la Sonatel, c’est une véritable levée de boucliers contre l’Agence de régulation des télécommunications et des postes (Artp). Hier, c’était au tour des Amicales des cadres et des femmes de monter au créneau pour descendre en flammes Abdoul Karim Sall, directeur général de l’Artp. Excédéspar la condamnation « injustifiée » de leurentreprise, les camarades de Demba Diarra Mbodji, président de l’Amicale des cadres (Acson), ont largué des missiles tomahawks dans le jardin du régulateur en chef. « Un ancien responsable d’accueil à l’agence Sonatel de Rufisque. Il est incapable de diriger une agence de régulation ». Pour les cadres de la Sonatel, Abdoul Karim Sall met en péril le leadership du Sénégal dans le secteur des télécoms. « Sur la 4G, on a même été devancés par la Guinée Bissau, alors que le Sénégal était la référence en Afrique ». Selon eux, « il était possible d’avoir la 4G depuis 2014. Si le Sénégal a perdu deux ans dans l’application de cette technologie, c’est la seule responsabilité du Dg de l’Artp », fulminent-ils, très en colère.

Arguments à l’appui, les « Sonatéliens » ont démonté les « motifs fallacieux » invoqués par l’Artp pour légitimer sa décision. « Nous affirmons que la Sonatel a respecté toutes les dispositions énumérées par le décret N°2014-770. Lesquelles dispositions sont relatives à la gratuité des appels vers les numéros du service client, la suppression de tout Système vocal interactif (Svi) et le dimensionnement des réseaux pour garantir un accès ininterrompu aux services client ». Dès lors, ils s’interrogent sur le véritable fondement de cette sanction, qui « n’a aucune base juridique ou technique ». Pourtant, expliquent-ils, la mise en œuvre de ce décret 2014-770 a « presque triplé » leur coût d’exploitation, qui a atteint « près de 4,4 milliards ». Le personnel de la Sonatel considère ainsi comme un « acharnement continu », l’attitude de Abdoul Karim Sall.

Les cadres du 1er opérateur de téléphonie estiment que le boss de l’Artp tente de « mobiliser l’opinion publique contre leur entreprise ». Ils dénoncent « la théâtralisation » du dossier, « le « manque de concertation et de sérénité » dans la démarche de Abdoul Karim Sall. Uncomportement « indigne d’un régulateur, qui risque d’impacter négativement sur l’image et la destination Sénégal », selon les agents de la Sonatel.Suffisant pour fustiger la confusion des rôles chez le boss de l’Artp. « On ne sait pas si c’est le politicien qui parle pour faire sa propre promotion, ou si c’est le directeur général de l’Artp », a conclu le président de l’Acson, qui a confirmé le recours qu’ils vont introduire contre la décision. A ce propos, M. Mbodji a corrigé Abdou Karim Sall, qui serait allé trop vite en besogne : « Il ne s’agira pas d’un recours administratif. Nous y reviendrons », promet-il.

Mor Amar

(Source : L’Observateur, 19 juillet 2016)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)