twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sonatel : Symbole d’une mainmise des entreprises françaises sur l’économie sénégalaise

jeudi 13 août 2020

La souveraineté est un préalable sans lequel, aucun peuple ne peut aspirer au progrès. Malheureusement, 60 ans après les indépendances, la globalité des pays africains, notamment les pays francophones et en particulier le Sénégal demeurent à la remorque de l’impérialisme français. Ainsi, la dépendance du pays de la Teranga est visible et flagrante dans tous les domaines et secteurs d’activité. L’économie du pays évolue et fonctionne au gré des désidératas de la France, qui s’est octroyée l’essentiel des marchés publiques, et ce dans tous les domaines (Secteur bancaire, Télécommunications,BTP, Mines Pétrole, commerce…).

A l’image de Total, Eiffage, Auchan,casino, SGBS, BICIS, et des centaines autre entreprises que compte la France dans l’environnement économique sénégalais, Orange à travers la Sonatel exerce un monopole sans partage sur le secteur des Télécommunications. Ses services au coûts élevés, exaspèrent les sénégalais, qui sont déjà dans une situation économique et sociale précaire, avec un pouvoir d’achat délicat.

Rappelons que cette société a été créée le 23 Juillet 1985 par la fusion de l’Office des Postes et des Télécommunications et de Télé Sénégal. Ce qui n’est pas normal et n’aurait jamais dû avoir lieu c’est sa privatisation en 1997 avec comme allié France Télécom qui possède 42% de son capital. Lors de cette privatisation France Télécom a d’abord acquis 33.33% en concluant en même temps avec l’État une option d’achats de 9% du capital à exercer par la suite. France Télécom a exercé son option en juillet 1999. Ce niveau de participation ne devrait lui assurer le contrôle du destin de l’entreprise pour autant que les autres actionnaires en particulier l’État du Sénégal qui détient 27,67%. L’État a failli en cédant des actions à une multinationale qui n’hésite pas à sucer la population. Les offres proposées par Orange au Sénégal sont 2 à 3 fois plus chères que celles proposées en France

Cette comparaison montre l’inégalité dans les services que propose Orange dans un pays pauvre et un pays développé. Aujourd’hui, ce concubinage incestueux et inégal profite indéniablement à Orange, par ricochet à l’oligarchie française et ses valets locaux au détriment et au grand désarroi du peuple sénégalais.

Orange c’est 1086,6 milliards de chiffre d’affaire en 2019. Et comme les plus de 250 entreprises françaises qui sont présentes au Sénégal, Orange profite du principe de libre transférabilité des capitaux du système FCFA pour rapatrier GRATUITEMENT ses bénéfices !

Nonobstant ce chiffre d’affaires important de la part de la Sonatel, le peuple Sénégalais regarde de loin la couleur des sous générés par celle-ci. Fort est de constater que le Sénégal est le prototype de la néo-colonie française, avec une économie caractérisée par l’évacuation des capitaux vers l’extérieur,l’étouffement des entreprises locales, et l’accentuation d’une économie de grande consommation de biens et services importés.

C’est pourquoi, il est primordial que l’Afrique et spécifiquement le Sénégal recouvre sa SOUVERAINETE ECONOMIQUE et MONNÉTAIRE, qu’il définisse son propre schéma de développement. Cela passera notamment par la reprise totale de grand groupe comme la Sonatel ou la création de sociétés de télécommunications locales permettant ainsi une indépendance technologique et numérique qui pourrait lui prémunir des appétits féroces des multinationales évoluant dans le domaine.

Urgences panafricanistes Sénégal

(Source : Sans limites, 13 août 2020) août 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 141 900 abonnés Internet

  • 12 848 086 abonnés 2G+3G+4G (97,77%)
    • 2G : 27,55%
    • 3G : 46,81%
    • 4G : 25,65%
  • 163 820 abonnés ADSL/Fibre (1,27%)
  • 126 486 clés et box Internet (0,96%)
  • 3 508 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,27%
  • Internet mobile : 98,73%

- Liaisons louées : 22 540

- Taux de pénétration des services Internet : 81,08%

(ARTP, 30 juin 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 216 286 abonnés
- 175 400 résidentiels (81,10%)
- 40 886 professionnels (18,90%)
- Taux de pénétration : 1,33%

(ARTP, 30 juin 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 17 728 844 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)