twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sonatel : La Cap 21 soutient l’alternative des travailleurs

mardi 21 avril 2009

Le Président Wade peut trouver une autre solution pour collecter des fonds et solder la dette intérieure selon les membres de la Cap 21 et les travailleurs de la Sonatel.

La valeur stratégique actuelle de la Sonatel n’est pas quantifiable. Cet argument de Ibrahima Konté résume toute l’impertinence de la vente des 9% des actions de l’Etat à France Télécom. Pour sauvegarder la souveraineté économique du pays, le patriotisme recommande de négocier avec la Sonatel une entreprise liquide, pour collecter 200 milliards, au lieu de vendre les actions. Tel est le consensus qui a prévalu, hier, au cours de la rencontre entre la Cap 21, coalition des partis qui soutiennent l’action du gouvernement et du Pds, et les travailleurs de l’intersyndicale de la Sonatel.

Une expérience que le gouvernement du Sénégal a déjà réussie, en novembre dernier, lorsqu’il avait informé d’un besoin urgent de liquidités en cette période de déche financière, pour solder sa dette intérieure. « Il suffit d’un montage financier concerté pour que l’Etat puisse disposer de ces fonds pour honorer la Sonatel », révèle Kabou Guèye, secrétaire du Syndicat national des télécommunications et des Postes (Sntp). Cette démarche est d’autant plus salutaire que l’endettement des entreprises déteindra inévitablement sur leur chiffre d’affaires, selon Mamadou Aidara Diop, secrétaire du Syndicat national des travailleurs de la Sonatel.

On appréhende ainsi l’opportunité d’une audience d’urgence avec le président de la République aux yeux du coordonnateur de la Cap 21, Iba Der Thiam qui a rassuré ses hôtes de l’intransigeance du Président Wade sur la sauvegarde des intérêts de souveraineté. « L’économie des télécoms est le principal moteur de la croissance économique au Sénégal, un levier essentiel à une croissance accélérée », ajoute-t-il.

En termes de recettes globales, la Sonatel verse chaque année 130 milliards au trésor public. Elle fait tourner 670 Petites et moyennes entreprises sénégalaises avec les milliers d’emplois directes et indirectes que ses activités engendrent. Malgré les contraintes, le Pr Iba Der Thiam refuse le sentimentalisme économique et privilégie dans son argumentaire, la responsabilité sociale et sécuritaire de la société de téléphonie. Pour l’endosser, les agents de la Sonatel envisagent d’organiser une marche, vendredi prochain, pour dénoncer le manque de transparence dans le processus de la vente des actions alors qu’une solution alternative existe.

Birame Faye

(Source : Le Quotidien, 21 avril 2009)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)