twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sommet africain de l’internet : Promouvoir les produits et services des TIC

jeudi 3 mai 2018

Le Sénégal accueille, depuis le 29 avril dernier, le troisième Sommet africain de l’Internet (Ais). Prévue jusqu’au 11 mai, cette rencontre internationale permet de se pencher sur les problématiques de gouvernance de l’Internet liée à la spécificité africaine.

Evénement phare qui regroupe les organisations s’occupant de la gouvernance et de la coordination de l’Internet, le Sommet africain de l’Internet (Ais) qui a débuté à Dakar depuis le 29 avril dernier représente la rencontre multipartite la plus importante combinant conférences, formations et réseautage sur le sujet du développement de l’Internet dans la région africaine. Ce sommet annuel fait rencontrer les experts africains et internationaux du secteur des nouvelles technologies de l’information et de la communications ainsi que les utilisateurs des services internet. L’Ais est également une plate-forme internationale privilégiée pour la promotion des produits et services des technologies de l’information et de la communication en Afrique.

Pour Cherif Diallo, directeur des Technologies de l’information et de la communication, le Sénégal est réellement engagé pour renforcer l’utilisation des services de l’information et de la communication et de l’Internet afin d’occuper une place de leadership en Afrique. Ce sommet permet d’arriver à un fort niveau de renforcement des capacités des ingénieurs et techniciens africains de l’administration et du privé. Depuis l’ouverture, beaucoup de formation sont faites dans le but d’œuvrer pour le renforcement des capacités des acteurs africains en général et sénégalais en particulier. « L’Internet est un domaine qui évolue très vite. La mise à jour des compétences est une nécessité », a-t-il relevé. Quelque 170 participants ont été répertoriés dans les différentes formations. Le Sénégal compte 70 techniciens et ingénieurs pris en charge dans les différentes sessions de formation. Ces formations touchent divers aspects de l’Internet dont les infrastructures, le routage avancé, la cyber-sécurité et les services internet évolutifs. « Ces sessions de formation permettent à l’ensemble des participants d’accroître leurs compétences et de booster l’investissement au sein des entreprises », a indiqué Chérif Diallo pour qui les technologies de l’information et de la communication constituent un outil fondamental qu’il faut mettre à la disposition de l’ensemble des citoyens. Au regard de l’importance de l’Internet et des services de l’information et de la communication, l’Ais 2018 devra permettre d’arriver à des efforts mutuels pour le renforcement des infrastructures dans toute la région et de maintenir le trafic et les contenus au niveau local afin de réduire les coûts d’accès. Mais également d’élaborer de nouvelles stratégies pour rendre Internet accessible à ceux qui n’y ont pas encore accès. Toutefois, un meilleur « accès à Internet implique un investissement accru dans les infrastructures essentielles ». Un domaine dans lequel les décideurs africains sont attendus.

Ibrahima Ba

(Source : Le Soleil, 3 mai 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)