twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sommée par l’Artp de payer 5 milliards sur les appels entrants : Le niet catégorique de la Sonatel

vendredi 14 octobre 2011

La Sonatel refuse « catégoriquement » de payer la facture de 5 milliards de F Cfa que lui réclame l’Artp au titre de la surtaxe appliquée sur les appels internationaux entrants. Pour mieux muscler sa position, la société de téléphonie envisage même une grève à partir du 3 novembre prochain ainsi qu’un « plan B ».

La Sonatel n’est pas prête à céder dans la guerre acharnée qui l’oppose à l’Etat à travers l’Artp(Agence de régulation des télécommunications et des postes) sur le terrain de la surtaxe sur les appels internationaux entrants. Elle vient de servir une fin de non recevoir à son désormais « ennemi » qui lui réclame la bagatelle de 5 milliards de FCfa au titre de la surtaxe qui frappe les appels internationaux entrants au Sénégal, depuis août dernier, date de la signature du Décret instituant ladite surtaxe.

Interrogée par nos confrères de Sud Fm, hier, jeudi 13 octobre, le secrétaire général des travailleurs de la Sonatel, section télécommunication, Mme Ndiaye Founé Niang, a fait savoir que « le dossier de la surtaxe sur les appels entrants avance négativement pour les travailleurs de la Sonatel et pour la population en général parce qu’aujourd’hui nous vivons une situation très compliquée ».

Aujourd’hui, souligne-t-elle, « nous ne comptons pas payer du tout simplement par ce que, lorsque le décret est sorti, il était bien marqué que nous devions appliquer la surtaxe à partir du 1er septembre mais puisse que dans le même décret, il est disposé que le ministre de tutelle est chargé de l’exécution du décret, nous avons saisi ce dernier, en l’occurrence M. Guirassy, pour lui faire comprendre que techniquement nous ne pouvons pas appliquer la surtaxe à partir de cette date ».

Ndaye Founé Niang a fait croire que M. Guirassy leur avait donné son accord verbal quant à leur requête. « Nous avons exigé son accord par écrit mais malheureusement, il ne l’a pas fait et pourtant, il était ampliataire de toutes les lettres que nous avons adressées à nos partenaires pour informer de notre intention de n’appliquer la mesure qu’à partir du 1er octobre ». Mme Founé Niang de confier que « depuis le 1er octobre 2001, la surtaxe est appliquée et depuis, huit pays dont le Burkina Faso, le Togo, le Mali, le Bénin, la Guinée Bissau, le Cameroun, la Côte d’Ivoire et le Niger nous ont révélé que eux aussi en feraient de même. Donc la Sonatel, à partir de la semaine prochaine, va revoir ses tarifs envers ces pays parce que s’ils appliquent la réciprocité, nous sommes obligés d’agir ».

A la question de savoir si les Sénégalais devraient donc s’attendre à une hausse de ce côté, Ndaye Founé Niang de lancer : « Inévitablement ! Les Sénégalais doivent s’attendre à une hausse. Partout où nous sommes passés, on leur a expliqué cela pour leur faire comprendre que la réciprocité va nous être appliqué. Ce que ces pays sus cités ont fait en adressant des correspondances à la Sonatel pour lui dire qu’ils vont augmenter d’un pourcentage et que dès la semaine prochaine, la Sonatel va publier les nouveaux tarifs pour entrer dans ces pays-là ». Sur ce point, elle avise qu’une réunion est convoquée en début de semaine pour fixer les nouveaux tarifs des appels sortants vers ces pays.

Par rapport aux 5 milliards de FCfa, le secrétaire général des travailleurs de la Sonatel, section télécommunication a tenu à préciser : « les autorités n’ont pas encore perçu l’argent mais à la Sonatel la mesure est appliquée depuis le 1er octobre. Je ne sais pas pour les autres opérateurs mais chez nous, c’est effectif depuis cette date. L’Artp nous a envoyé une correspondance pour demander qu’on lui envoie les CDR (Call data record) dans un premier temps afin qu’ils puissent faire la facture. Nous avons refusé parce que nous n’avions pas appliqué donc, nous ne devions pas payer. C’est par la suite qu’ils ont fait une facture estimée et pour eux, en se basant sur les dernières informations, nous leur devions 5 milliards de F Cfa ».

Devant la persistance des autorités, les travailleurs de la Sonatel ont déposé un préavis de grève depuis le 24 août dernier. Ndaye Founé Niang a confié que les différents collectifs ont signé avec le directeur du travail leur préavis qui est en cours. « Donc à partir du 3 novembre, nous pouvons légalement aller en grève. Nous avions pourtant la possibilité de l’entamer depuis le 1er octobre dernier mais puisse que c’était un jour férié, nous avons retenu la deuxième date ». D’ici là, renseigne Mme Founé Niang, les travailleurs de la Sonatel vont poursuivre leur lobbying pour sensibiliser et nouer des alliances avec d’autres secteurs qui sont en lutte.

« Aujourd’hui, nous sommes en train d’analyser la situation pour essayer de mettre sur pied un plan d’action B. Nous y sommes et la plénière s’est réunie hier (mercredi 12 octobre 2011, ndlr) et nous comptons nous réunir encore en début de semaine pour pouvoir très rapidement commencer à mettre sur pied ce plan B dont vous aurez le contenu ».

Bacary Dabo (avec Aïssatou Mbène Kane de Sud FM)

(Source : Sud Quotidien, 14 octobre 2011)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)