twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Somalie : le régulateur télécoms a donné aux opérateurs illégaux jusqu’au 31 août pour se mettre en règle

lundi 16 août 2021

Le gouvernement somalien poursuit la mise en ordre de son marché télécoms initiée en 2017. Après l’élaboration d’un cadre juridique adéquat, qui faisait défaut depuis 1991, il est maintenant question de veiller à son strict respect par les différents acteurs du marché.

Après le 31 août, délai de rigueur, les fournisseurs d’infrastructures de communication, les fournisseurs d’applications et de services, les fournisseurs d’accès Internet (FAI), les fournisseurs d’équipements et terminaux télécoms, les registraires de noms de domaine et les fournisseurs de services VSAT qui ne se seront pas dotés d’une licence d’exploitation ne pourront pas opérer en Somalie. C’est depuis juillet dernier que l’Autorité nationale des communications (NCA) de Somalie sensibilise les différents acteurs du marché télécoms national sur la nécessité de travailler désormais dans un cadre légal.

Selon la NCA, le cadre de licence unifiée – développé en 2019 et entré en vigueur en février 2020 – auquel doit se conformer toute société désireuse de fournir des services TIC et télécoms dans le pays a été pensé pour promouvoir l’innovation technologique et fournir un environnement plus propice à la croissance du marché et à l’amélioration du bien-être des populations. Continuer à vouloir opérer en marge ne contribuera qu’à nuire au développement du marché TIC et Télécoms.

La mise en ordre que mène actuellement la NCA est la continuité d’une restructuration profonde du marché télécoms engagée par le pays depuis 2017, après 26 ans de vide juridique. Avec l’appui de la Banque mondiale, consciente des grands enjeux de développement soutenu par les télécoms, le gouvernement s’est doté tour à tour d’une loi sur les télécoms le 21 août 2017, puis d’une agence de régulation en février 2018. En décembre 2019, est intervenue l’adoption de la stratégie nationale des TIC.

Avec l’acquisition de licence d’exploitation par les fournisseurs de divers services TIC et Télécoms, le gouvernement somalien enregistrera des revenus financiers qui n’étaient jusqu’ici comptabilisés nulle part. Il bénéficiera également d’une vision claire du marché télécoms national qui lui profitera également en termes de fiscalité.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 16 août 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)