twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Solidarité numérique pour l’accès à l’information : Un puissant levier de bonne gouvernance et d’atteinte des ODD

jeudi 28 octobre 2021

Dans le cadre de ses multiples et divers programmes, notamment l’éradication de la pauvreté, la bonne gouvernance ainsi que le développement durable à travers l’éducation, la culture, la communication, l’information et la formation, l’Unesco, par l’entremise du ministère de la Culture et de la Communication avec qui il est en partenariat, a organisé un atelier d’échange sur le thème : « La solidarité numérique pour l’accès à l’information : un puissant levier de bonne gouvernance ». Lors de la rencontre tenue dans un hôtel de la place hier, mercredi 27 octobre 2021, il était question d’échanger autour d’un certain nombre de points dont la finalité est de faciliter aux personnes vivants avec un handicap l’accès à l’information.

Partenaire et partie prenante dans plusieurs des activités de l’Unesco, le ministère de la Culture et de la Communication a organisé un atelier de partage axé sur le thème : « La solidarité numérique pour l’accès à l’information : un puissant levier de bonne gouvernance », hier, mercredi 27 octobre 2021, dans un hôtel de la place. Revenant sur le thème, Demba Faye, directeur de Cabinet du ministre de la Culture et de la Communication, souligne que « l’événement qui nous réunit ce matin (hier) en est une parfaite illustration, car il traite des ODD 16-10 relatifs à l’accès à l’information et la bonne gouvernance ». Et de poursuivre : « les dix-sept (17) objectifs des ODD (Objectifs de développement durable, ndlr) sont établis par les Etats membres des Nations Unies (ONU) en septembre 2015, dans une feuille de route dite Agenda 2030. Ces dix-sept objectifs nous tracent la voie pour parvenir à un avenir meilleur et plus durable pour tous, dans les délais raisonnables ».

En effet, « tels que conçus, poursuit M. Faye, ces ODD répondent, selon l’ONU, aux défis mondiaux auxquels nous sommes confrontés, notamment ceux liés à la pauvreté, aux inégalités, aux climats, à la dégradation de l’environnement, à la prospérité, à la paix et à la justice et à la bonne gouvernance. Les 193 Etats signataires ont pris l’engagement de tout mettre en œuvre pour atteindre l’ensemble des objectifs et leurs cibles, d’ici à 2030 ». Ainsi, confie-t-il, « parmi ces objectifs, nous retenons l’ODD 16, intitulé "Justice et Paix", dont le point 10 consacré à l’accès à l’information et le droit de savoir est au cœur de l’atelier qui nous réunit ».

Selon Demba Faye, « le droit à l’information et le droit de savoir constituent des droits humains fondamentaux garantis par le droit international et la Constitution sénégalaise, en son article 8, qui consacre une série de droits fondamentaux parmi lesquels, le droit du citoyen à l’information plurielle ». « En intégrant l’accès à l’information dans les Objectifs de développement durables, les Nations Unies ont juste rappelé le rôle fondamental de l’information dans l’atteinte des objectifs mondiaux. Il a pour objet général de favoriser la démocratie, la participation citoyenne et la transparence. Le droit de savoir construit en mieux, avec le droit d’accès à l’information, thème choisi au plan international, fait appelle à une véritable bonne gouvernance, en ce qu’elle évoque notamment des institutions crédibles et ouvertes, le respect et la promotion des droits fondamentaux », précise-t-il.

Une loi sur l’accès à l’information pour systématiser les efforts de transparence des pouvoirs publics

Pour lui, « une telle gouvernance est de nature à assurer l’atteinte des ODD 16-10-2. Lorsque les citoyens, en particulier ceux vivants avec un handicap, n’ont pas accès à l’information, ils sont désavantagés dans leurs relations avec les institutions publiques et sont souvent dans l’impossibilité d’accéder à certains services publics de base, faute de prise de conscience de leurs droits à ces services », relève M. Faye. Avant d’ajouter, en outre que « l’adoption de la loi sur l’accès à l’information permettrait de systématiser les efforts de transparence des pouvoirs publics, de rapprocher davantage l’administration des administrés et encourager la participation citoyenne ».

L’objectif principal de cet atelier est d’inciter les pouvoirs publics à assurer une meilleure solidarité numérique pour permettre aux citoyens de toutes les zones l’accès à l’information, en particulier au niveau rural et au profit des femmes mais également à des personnes à mobilité réduite, souligne le représentant du ministre de la Culture et de la Communication. Avant de conclure que cette journée de partage permettra d’avoir des échanges au terme desquelles des propositions pertinentes seront déclinées afin de faciliter aux personnes vivants avec un handicap un accès à l’information.

Ousmane Goudiaby

(Source : Sud Quotidien, 28 octobre 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)