twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sogué Diarisso renvoie Karim Wade à son communiqué

samedi 10 septembre 2011

Karim Wade a envoyé des sommations interpellatives à Cheikh Yérim Seck et Sogué Diarisso. Ce dernier l’a renvoyé à son communiqué, estimant que tout ce qu’il avait à dire, il l’a déjà exprimé avant même qu’il ne lui envoie un huissier de justice.

Après les publications de journaux et sites internet de la place, reprenant des informations attribuées à Wikileaks, sur un projet de cession d’actions Sonatel au profit de Karim Wade, qui cite l’ex-ambassadeur des Etats-Unis, Mme Marcia Bernicat et Sogué Diarisso, ce dernier a reçu une sommation interpellative que lui a adressé Karim Wade.

Pour toute réponse, Sogué Diarisso a écrit : « Ma position dans cette affaire a été exprimée dans un communiqué de presse relayé par plusieurs moyens de diffusion tant à l’échelle nationale, qu’internationale et ce, depuis le mardi 06septembre 2011.Cette sommation interpellative est frustratoire, provocatrice et ostentatoire. Je n’ai rien d’autre à déclarer ».

Dès que cette affaire a été ébruitée, Sogué Diarisso avait sorti un communiqué pour dire : « Mes rencontres avec l’Ambassade des USA à Dakar n’ont toujours porté que sur le projet de la plateforme de Diamniadio, en ma qualité de Directeur Général, la situation économique du Sénégal et le suivi du programme avec le FMI, en ma qualité de Directeur de la Prévision et des Etudes Economiques. En ces qualités, les seules informations auxquelles j’avais accès, portaient sur les proportions de marchés de gré à gré, pour satisfaire aux besoins de contrôle du Programme avec le Fmi. A aucun moment, je n’ai eu accès à d’autres dossiers de marchés publics. Ainsi, les propos qui me seraient prêtés sur la cession des actions Sonatel, ne sauraient m’engager ».

(Source : Nettali, 10 septembre 2011)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)