twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sidy Lamine Niasse justifie l’attribution d’une fréquence hertzienne au groupe Wal Fadjri

mardi 2 octobre 2007

Le groupe de presse privé Wal Fadjri n’a pas usé de procédé particulier pour se faire attribuer une licence d’exploitation d’une chaîne de télévision, a déclaré mardi à Dakar son président-directeur général Sidy Lamine Niasse, relevant que pour atteindre cet objectif, il a été reçu en audience par le chef de l’Etat, comme l’ont été d’autres responsables de médias privés.

"Le président (de la République) m’a reçu comme il a reçu d’autres patrons de presse à savoir Babacar Touré (Sud Communication) et Madiambal Diagne (Avenir Communication). Il n’y a rien de particulier dans mon audience avec le chef de l’Etat", a notamment dit M. Niasse lors d’une conférence de presse dans les locaux de sa chaîne de télévision.

"Ce qu’on s’est dit ne concerne pas les autres", a-t-il ajouté, expliquant que son audience avec le président de la République, au nombre de ses démarches en vue d’obtenir une fréquence hertzienne, n’a pas eu lieu "en catimini".

"Nous voulons couvrir tout le pays par la radio et la télévision. C’est ce que j’ai demandé au chef de l’Etat et il m’a signifié son accord", a poursuivi M. Niasse qui dit avoir bénéficié du soutien de Macky Sall — alors Premier ministre — qui a joué les "facilitateurs" pour lui lors d’un voyage en Iran.

"Nous n’avons pas triché. Nous avons répondu aux critères requis depuis qu’ils nous ont été indiqués en 2001. On s’est sacrifié pour avoir" une fréquence de télévision, a-t-il encore dit.

Les programmes de télévision du groupe Wal Fadjri (Walf TV) sont accessibles aux téléspectateurs des localités situées à 100 Km à la ronde de Dakar, selon Niasse. Ayant démarré depuis plusieurs mois, ils avaient été cryptés.

L’équipement de la chaîne a été acquis grâce à un financement global de 1,8 milliard de francs Cfa, avec une exonération des droits de douanes fournie par l’Agence nationale chargée de la promotion des investissements et des grands travaux (APIX).

(Source : APS, 2 octobre 2007)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)