twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sidy Lamine Niasse et Serigne Mbacké Ndiaye se défient comme deux lutteurs

vendredi 4 mars 2011

La conférence de presse initiée par le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement en collaboration avec le porte-parole de la présidence a été houleuse. Le président directeur général du groupe Walfadjri s’est invité à la rencontre avec la presse qui se tenait au siège du ministère de la communication.

Les échanges étaient houleux ce vendredi entre Sidy Lamine Niasse et le porte-parole du gouvernement et celui de la présidence. En effet, suite à la sortie du président du groupe Walf fadjri hier-jeudi pour appeler à un sit-in le 19 mars à la place de l’Indépendance, Moustapha Guirassy et Serigne Mbacké Ndiaye ont estimé nécessaire d’apporter des éclaraiges aux publics sur le différend qui oppose le groupe Walfadjri à l’Etat du Sénégal. Ces deux porte-paroles de l’Etat ont été très catégoriques. “Nous ne comptont reculer devant rien pour faire respecter la loi”. Avec hargne et pugnacité, Sidy Lamine Niasse a tenu à apporter la réplique à ces deux autorités à chaque qu’ils abordent un point sur lequel le PDG du groupe de presse n’est pas d’accord. A force de les interrompre, les deux ministres sont agacés. Le porte-parole de la présidence, Serigne Mbacké Ndiaye tente ainsi de tourner en dérision Sidy Lamine Niasse. C’est à voir s’il ne l’a pas humilié à la limite.

Et le ministre de la communication d’ouvrir les hostilités : “ce que nous avons entendus hier sur la chaîne de télévision walffadjri n’est guère rassurant, Sidy a appelé le peuple a une insurrection et un désordre, nous condamnons fermement ce discours”. Moustapha Guirassy de poursuivre : “l’Etat va prendre ses responsabilités avec des mesures fermes par rapport à la déclaration de Sidy Lamine Niasse”. Se sentant menacé, le PDG du groupe de presse en cause avec la dernière énergie, riposte « si c’est une menace, je vous demande de l’exécuter, si vous voulez me mettre en détention, faites-le ».

Une réaction qui a fait éclater de rire tous ceux qui étaient présents dans la salle. Nullement ébranlé par l’attitude irritée et agacée des deux porte-paroles de l’Etat, Sidy Lamine Niasse continue sur la même lancée “je tiens à dire à tout le monde que je ne suis pas malade et que si je meurs en prison, ça sera de votre faute”. Et de défier l’Etat : “ dites nous quand est ce que vous me mettrez en prison ? ».

Des mots qui ont, du reste, touché Serigne Mbacké Ndiaye qui monte à la charge à nouveau contre Sidy Lamine Niasse : “arrêtez d’ameuter tout le monde quand la situation ne vous arrange pas, c’est ce que vous aviez fait avec le Bureau Sénégalais des Droits d’Auteurs (BSDA), on ne peut pas être dans un pays et refuser de respecter ses lois”. Sur l’allusion de Sidy pour son éventuel incarcération, Serigne Mbacké Ndiaye rétorque “ce ne sont pas des menaces qui sont dites ici, si vous voulez aller en prison, commettez un délit”.

Malgré la lourdeur de l’atmosphère de la conférence de presse, le patron du groupe Walfadjri n’a cessé d’afficher un sourire “narquois” ou “inquiet”. Le ministre conseiller Serigne Mbacké Ndiaye ne se limite pas en si bon chemin. “Au nom de quoi vous utilisez des fréquences sans les payer”. Pourtant, Moustapha Guirassy a tenté désespérément de tempérer son discours mais, il n’en est pas question pour Serigne Mbacké Ndiaye. D’ailleurs lui et Sidy Lamine Niasse se sont défiés pendant quelques secondes à la manière des lutteurs. Quand Serigne Mbacké Ndiaye appelle son interlocuteur “Sidy Marabout”, ce dernier riposte, le toise en l’appelant le “roi”. le porte-parole de la présidence de lui dire : “si j’étais roi, tu ne serais pas assis là devant moi”. Le patron du groupe de presse voulait vaille que vaille avoir le dernier mot. Ainsi, il lui rétorque : “c’est toi qui m’a appelé marabout et je t’ai appelé le roi ». Des échanges et bravades qui ont agacé plus d’un. Serigne Mbacké Ndiaye ne s’en tient pas là, il a tenu à préciser à Sidy Lamine Niasse que “le mot complot de l’Etat revient tout le temps dans ton vocabulaire, quand des talibés attaque walf, c’est un complot de l’Etat, un problème avec le Bsda ou un promoteur de lutte, c’est toujours un complot de l’Etat, c’est une hantise pour vous, l’Etat n’a pas le temps de comploter contre qui que ce soit”.

Après les déclarations fracassantes de Sidy Lamine Niasse sur sa télé, le ministre de la communication a apporté des éclairages sur le problème. Cette conférence de presse a vu la présence de Sidy Lamine Niasse président directeur du groupe Walf fadjri et Vieux Aidara, directeur de canal info news. Le ministre de la communication a tenu à préciser que la lettre de redevance remise à Sidy Lamine Niasse a été également envoyée à toutes les autres chaînes de télés existantes au Sénégal. Le montant total de la redevance de la télé Walf fadjri toujours selon le ministre s’élèverait à 241 millions de nos francs. Et un échéancier de règlement établi sur six mensualités allant de janvier à juin 2011 pour un montant de 23559170 f cfa a été proposé à Sidy Lamine Niasse par l’Agence de régulation des télécommunications et postes (Artp), ce à quoi le principal intéressé a répondu qu’il n’était pas en mesure d’honorer une telle proposition de paiement avec des montants aussi importants. Acculé, Sidy n’a trouvé rien d’autre à faire que de menacer le gouvernement d’organiser une marche le 19 mars prochain à la place de l’indépendance.

Khady FAYE

(Source : Pressafrik, 4 mars 2011)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)