twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Seychelles : le gouvernement accélère l’avènement de l’économie numérique

jeudi 26 août 2021

Afin de dissiper rapidement les effets de la Covid-19 sur l’économie et la préparer aux potentiels futurs chocs exogènes, les Seychelles vont tout numériser. Au-delà de la transformation des services, un accent sera également mis sur la disponibilité et le coût de la connectivité.

Le gouvernement de la République des Seychelles a décidé la semaine dernière d’accélérer la transformation du pays pour l’avènement de l’économie numérique. Lors de la conférence de presse tenue mercredi 18 août, en marge du Conseil des ministres durant lequel cette décision a été prise, le ministre des Finances, Naadir Hassan (photo), a déclaré qu’un nouveau comité directeur formé spécifiquement pour cette tâche commencera à travailler cette semaine.

Plusieurs mesures seront prises pour la réussite de cette mission, a affirmé le ministre des Finances, dont la réduction du coût d’utilisation d’Internet. Il a d’ailleurs appelé les fournisseurs de services Internet locaux à se joindre aux efforts du gouvernement et à réduire leurs frais aux clients de 10 %. « Cette révolution que le monde a traversée, le développement de la technologie, cela pourrait apporter un certain nombre d’avantages pour notre pays. Par conséquent, nous devons mettre en place les politiques et la structure qui nous permettront de développer l’économie numérique », a expliqué Naadir Hassan.

Selon la Banque mondiale, les Seychelles ont enregistré en 2020 une performance économique de -13,5% contre 3,9% en 2019 en raison des perturbations importantes des activités économiques par la Covid-19. En février 2021 – pour diversifier et étendre la portée des activités économiques du pays, renouer avec la croissance – Naadir Hassan présentait déjà le numérique comme une alternative viable. Il annonçait alors la préparation par le gouvernement d’un plan de passage à l’économie numérique.

Le manque de services numériques de haute qualité coûte aux citoyens et au gouvernement seychellois en temps et ressources, estime la Banque mondiale dans son « Digital Government in Seychelles : Analysis and recommendations ». La transformation numérique que choisit le gouvernement vise à augmenter l’efficacité gouvernementale et la productivité économique.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 26 août 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)