twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Services numériques : L’Artp reprend la gestion des codes USSD

mercredi 11 avril 2018

Désormais, l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) détient le contrôle exclusif de l’attribution de codes Ussd ou Unstructured supplementary services data.

Par une décision de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp), l’attribution des codes Unstructured supplementary services data (Ussd) est devenue du seul ressort du régulateur. « Désormais, les opérateurs ne peuvent plus donner des codes Ussd. Ils seront sous le contrôle exclusif de l’Artp », a annoncé hier le directeur général de l’Artp au cours d’une cérémonie qui a réuni les acteurs du secteur ainsi que les associations de consommateurs. Selon M. Abdou Karim Sall, les codes existants ont été harmonisés. « Les codes Ussd qu’on a trouvés étaient de toutes les couleurs et de toutes les tailles. Désormais, le code qui sera donné par l’Artp sera sous la forme #2xxx# », indique M. Sall. Il explique que dans le contexte actuel, « ces codes sont exclusivement détenus et exploités par les opérateurs titulaires de licence qui limitent ou bloquent leur accès aux autres acteurs, alors que ces codes constituent aujourd’hui un canal fondamental permettant d’offrir des services financiers et autres services innovants à partir de la téléphonie mobile ». Selon le directeur général de l’Artp, cette libéralisation des codes Ussd intervient à un moment où les principales innovations du secteur des télécoms sont principalement portées par la téléphonie mobile et notamment les fournisseurs de Services à valeur ajoutée (Sav). « Il s’agit pour nous de donner la possibilité aux acteurs locaux, Petites et moyennes entreprises (Pme), start-up, acteurs de l’industrie numérique locale de disposer facilement d’outils leur permettant de proposer à la population des services innovants aux meilleurs prix. »
Autre innovation de taille, c’est l’interopérabilité. « Quelqu’un qui veut acheter une recharge rapido, il est obligé d’utiliser un code de Sonatel. Désormais, si un fournisseur de services à valeur ajoutée offre ce service, que les demandeurs soit clients d’Orange, Tigo ou Expresso, ce code Ussd va fonctionner », assure M. Sall.

Un parcours client de 45 jours
Ainsi, l’Artp a mis en place un parcours client de 45 jours pour permettre aux fournisseurs de Sav de disposer de leurs codes. « Une fois qu’il a son code, le client choisit le fournisseur avec lequel il va travailler. Il va se présenter chez l’opérateur et il a 25 jours d’études techniques. Il a ensuite 5 jours pour signer un contrat de fournisseur d’accès. Conception du service, transmission du lien sécurisé, mise en place de l’interconnexion et déploiement du service, au total, le parcours client est de 45 jours », note M. Sall qui informe que les frais d’accès ont été fixés à 350 mille francs Cfa chez les trois opérateurs.

Sécurisation des codes
Si les associations de consommateurs et les acteurs du secteur numérique saluent cette nouvelle donne, quelques préoccupations ont été émises tout de même. Pour le président de l’Association sénégalaise des consommateurs (Ascosen), Momar Ndao, les règles de sécurité ne sont pas, pour le moment, réunies autour de ces nouveaux codes. « Ce que nous demandons à l’Artp, c’est de publier la liste de l’ensemble des codes Ussd officiels pour que le consommateur puisse vérifier l’authenticité de tout code qu’on lui présenterait et qu’il ne reconnaît pas. Sinon, on peut vous demander de faire un code et vous transférerez tout votre porte-monnaie électronique à quelqu’un d’autre », explique M. Ndao.
Tidiane Seck de Performance group se réjouit, pour sa part, de cette opportunité. Il souligne ainsi que ces codes peuvent être utilisés dans tous les secteurs de la vie.
« Ça va créer de l’emploi et beaucoup d’opportunités pour les petites entreprises qui peuvent faire un code pour vendre tel ou tel produit. Même nous, les associations de consommateurs, pourrons mettre en place un code qui nous permet de dire où se trouve la boutique la moins chère pour tel produit ou donner le prix du gaz », insiste Momar Ndao.

Mame Woury Thioubou

(Source : Le Quotidien, 11 avril 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)