twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Seneporno : Awa Ndiaye passe à l’action !

vendredi 16 février 2018

La Commission des Données Personnelles du Sénégal (CDP) qui a saisi récemment le Premier ministre pour le blocage du site pornographique Seneporno a désormais le feu vert du Chef du gouvernement pour passer à l’action.

« Il m’a écrit pour me dire que, effectivement, tout le monde s’émeut de ce qui se passe par rapport au cas de Seneporno et que donc, il me demande d’aller voir directement l’ARTP pour saisir les opérateurs de téléphonie pour savoir qui se cache derrière l’adresse IP qui lui donne cet axé à internet », révèle Awa Ndiaye, la présidente.

De l’avis de la régulatrice en chef, il n’y a pas de raison pour que les opérateurs de téléphonie essaient de protéger l’individu qui se fait appeler « Kocc Barma ». Ce dernier achète et met en ligne des vidéos intimes de célèbres personnalité et est aussi producteur des films X locaux.

Awa Ndiaye a fait cette déclaration à l’ouverture officielle d’une session de formation qu’elle voulait « d’harmonisation » à l’intention des magistrats sénégalais. La CDP affiche sa bonne volonté d’accompagner ces professionnels de la justice dans leur mission de tous les jours étant donné qu’ils doivent être outillés afin de traiter la problématique de plus en plus complexe de la protection des données personnelles.

« Nous ne pouvons pas, en tant que magistrats, avoir la légitimité de juger les autres, si nous ne comprenons pas », a dit le premier président de la Cour d’appel de Dakar face aux journalistes jeudi à Dakar. « C’est un besoin de comprendre ce que c’est les données personnelles qui visent la protection de nos libertés, de notre vie privée qui nous a amené à faire cette quête », poursuit Demba Kandji tout en remerciant vivement la Commission des données personnelles.

(Source : Senenews, 16 février 2018)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)