twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sénégal : victime de piratage, l’ARTP toujours aphone

jeudi 20 octobre 2022

L’affaire secoue l’écosystème numérique. L’autorité de régulation des télécommunications et des postes du Sénégal (Artp) a été attaquée par le groupe de hackers Karakurta.

Selon des informations, il s’agit de près de 150 gigas de données personnelles. Comme pour montrer qu’il est prêt à aller au-delà des menaces. Il a divulgué près de 2 gigas.

Mais même si l’affaire continue de suçoter plusieurs réactions, du côté de l’organe de régulation, on est plongé dans un profond mutisme. « Nous avons été informés. Mais pour le moment nous préférons ne pas en parler », nous a confié un des responsables de la boîte sous le couvert de l’anonymat.

Cependant, même s’il n’y a pas de communication officielle de l’Artp, l’affaire semble prise très au sérieux. Selon une source proche de la direction, c’est tout le top management qui est secoué.

Quoiqu’il en soit, l’affaire continue de faire les choux gras des réseaux sociaux. Sur sa page Facebook, le formateur aux métiers du digital, Mountaga Cissé préfère soutenir l’Artp. « Tout mon soutien à l’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes du Sénégal et à ses équipes techniques. Mais il est absolument urgent et nécessaire que l’institution communique enfin sur ce qu’il se passe réellement avec ce piratage de ses données, et qui n’a pas encore livré tous ses secrets. Nous ne sommes plus au stade de rumeurs ou de fake news. Les faits sont là et ils sont avérés. Des données internes ont bel et bien été “copiées et transférées” ailleurs », a-t-il posté.

Pour Seydou Badiane, une entreprise comme l’Artp devrait avoir une politique de sécurité de son système d’information bien définie. « C’est cela qui allait permettre de limiter les dégâts. Est-ce que leur SI a été segmenté selon le niveau de sensibilité des informations, selon les utilisateurs, conditions d’accès à internet… ? S’ils avaient une bonne politique de sécurité, ils devraient avoir un plan de réponse et surtout une stratégie de communication dans de telles circonstances. Mais surtout, ses agents seraient formés, sensibilisés pour éviter une intrusion « si profonde » dans leur SI », a-t-il posé.

(Source : Cio Mag, 20 octobre 2022)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik