twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sénégal : passation de service au ministère des télécoms et de l’économie numérique

mercredi 20 septembre 2017

C’est maintenant fait. Yaya Abdoul Kane quitte officiellement le ministère des Télécommunications et de l’Economie numérique du Sénégal au profit de son collègue Abdoulaye Bibi Baldé qui, jusqu’ici, dirigeait le département de l’environnement. La cérémonie de passation de service s’est tenue ce mardi matin en présence de quelques acteurs du secteur. M. Kane a dressé un bilan élogieux de son magistère. « Je quitte ce ministère avec un sentiment du devoir accompli puisque, je peux dire Dieu merci, nous avons quand même fait un bilan remarquable dans ce département », explique-t-il. Entre autres, il cite la stratégie Sénégal Numérique 2025 « qui était une attente des acteurs du secteur » et adoptée depuis ; les modifications du code des télécommunications pour l’allègement de la procédure liée aux Fournisseurs d’Accès à Internet ; le recrutement de trois nouveaux opérateurs mobiles virtuels (MVNO).

Mais bien sûr, tous les vœux n’ont pas été réalisés. Le désormais ex-ministre des Postes et Télécommunications dit avoir lancé d’autres chantiers comme l’actualisation du cadre juridique et réglementaire du secteur des télécommunications. Interpellé sur la modicité du budget alloué à son département, Yaya Abdoul Kane le reconnait sans peine. Il confesse d’ailleurs qu’on avait « trouvé un ministère quand même dépourvu de ressources, mais aussi dépossédé de l’essentiel de ses missions à cause d’une floraison de structures qui font à peu près la même chose ». Il se félicite toutefois que l’expression « économie numérique » ait été ajoutée à la dénomination du département pour en faire un ministère plein et qui est conscient des enjeux de l’heure. Son successeur, Abdoulaye Bibi Baldé, reconnait que ces difficultés existent et promet de travailler davantage avec le privé parce que, selon lui, « le ministère ne doit pas compter seulement sur l’Etat pour ce qui est de ses ressources ».

(Source : CIO Mag, 20 septembre 2017)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)