twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sénégal : numérisation des titres de transport, l’opération révèle 200 faux permis

mercredi 26 décembre 2018

L’initiative qui avait suscité beaucoup d’espoir chez les populations comme chez les autorités en charge du transport semble porter ses fruits. La numérisation des permis de conduire pourrait bien contribuer à l’assainissement du secteur du transport indexé à cause des multiples accidents que certains expliquent par la facilité dans l’octroi de ces documents.

« La falsification du permis deviendra chose impossible avec la numérisation des titres de transport », a laissé entendre le chef du bureau régional des Transports routiers, Moustapha Tall.

M. Fall a d’ailleurs révélé lors du lancement des nouveaux titres de transport numérisés, rencontre tenue à Kaolack, une ville au centre du Sénégal, que « plus de 200 permis contrôlés à Kaolack dans le cadre de la numérisation des titres de transport étaient des faux, non délivrés par la division régionale des transports ».

Il se dit convaincu que cette numérisation va permettre d’éviter des cas de fraude. Selon lui, « les permis numériques sécurisés deviennent une réalité à Kaolack. L’innovation majeure reste la possibilité de connaître le groupe sanguin du conducteur sur son permis, ce qui va aider à prendre les dispositions nécessaires s’il s’avère qu’il a besoin d’une transfusion sanguine lors d’un accident ».

Il faut rappeler que les nouveaux permis, délivrés une semaine après dépôt d’une demande, sont valables pour 5 ans.

Le Gouverneur de région, dans un discours, insiste surtout sur l’initiative qui selon lui est à saluer et encourager. « Kaolack est une ville carrefour où le transport occupe une place très importante dans les activités de la population. Je me réjouis de l’opération », a déclaré M. Sall.

Joe Marone

(Source : CIO Mag, 26 décembre 2018)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)