twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sénégal : naissance d’un organe de médiation du net et des télécoms

mercredi 28 octobre 2020

Médiation Net Télécoms, une nouvelle organisation consumériste sénégalaise des TIC, se veut un cadre de concertation et d’entente entre les parties prenantes du secteur.

La nouvelle association se définit comme « un organe de médiation, d’assistance, de concertation, de facilitation et d’entente ». Elle est née de « l’initiative de l’Association des Victimes du Net, des Réseaux Sociaux et des Télécoms qui dispose de la reconnaissance légale de l’Etat du Sénégal », explique un communiqué reçu mercredi à APA.

Elle s’inspire par ailleurs des organisations avant-gardistes comme l’Association des utilisateurs des TIC (Asutic) qui lutte pour la protection des droits et la promotion de l’économie et l’écologie numériques.

Dans le cas de Médiation Net Télécoms, l’objectif principal est de « réunir, dans un cadre consultatif, les consommateurs, les opérateurs téléphoniques, les Fournisseurs d’Accès à Internet (FAI), le Réseau Mobile Virtuel (MVNO) et les abonnés ».

Elle promet ainsi d’agir dans le sens « d’accompagner » l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP). A cet effet, elle « souhaite que les parties prenantes disposent d’un cadre qui facilite les échanges, et qui privilégie les voies de la médiation, du dialogue et la concertation dans toutes divergences qui pourraient survenir entre les partenaires ».

Depuis quelques semaines au Sénégal, un mouvement de boycott s’est levé après que l’opérateur leader Orange a revu certains de ses tarifs internet à la hausse. Si la structure française s’était défendue de cette accusation, elle avait été rappelée à l’ordre par l’ARTP qui exigeait un rétablissement des anciennes offres. L’opérateur ne s’était pas pour autant plié, mais a présenté à la place des « offres alternatives » qui ne parviennent toujours pas à satisfaire une partie des usagers.

Face à ce type de situation, « Médiation Net Télécoms invite toutes les Associations de consommateurs du Sénégal à se joindre à ce cadre qui va dans le sens de disposer d’une instance qui permette à tous les consommateurs d’échanger, de dialoguer, de se rapprocher et d’harmoniser leurs positions sur les questions liées exclusivement à la protection, et aux intérêts des consommateurs ».

(Source : APANews, 28 octobre 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)