twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sénégal : le projet de numérisation des paiements dans le petit commerce a été lancé le 26 juin

vendredi 28 juin 2019

L’Observatoire de la qualité des services financiers (OQSF/Sénégal), en partenariat avec des associations de consommateurs et la Fédération nationale des boutiquiers et détaillants du Sénégal (FNBDS), a lancé le projet de numérisation des paiements dans le petit commerce le 26 juin 2019. Il s’agit de digitaliser les transactions commerciales pour une plus grande inclusion financière des populations ; une fluidité des paiements qui se heurte souvent au manque de la petite monnaie pour les remboursements des clients.

Selon Habib Ndao, le secrétaire exécutif de l’Observatoire de la qualité des services financiers, qui s’est exprimé dans les colonnes du journal Sud Quotidien, « il y a au moins 150 mille personnes qui s’activent dans le commerce avec à peu près 42 mille commerçants dont près de 22 mille boutiquiers seulement dans l’agglomération dakaroise ». C’est donc un potentiel économique énorme aussi bien pour ces acteurs que pour l’Etat. C’est également une opportunité pour les populations qui désirent de plus en plus des services de qualité.

Pour le succès du projet, Habib Ndao a affirmé que l’Observatoire de la qualité des services financiers (Oqsf) va mettre en place un cadre d’échange et de sensibilisation qui présentera aux petits commerçants, la nécessité d’adopter le paiement numérique dans leurs activités. Ce projet viendra renforcer la performance de la finance digitale dans le pays, qui était estimée à 1 200 milliards Fcfa en 2018 selon la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao).

Thierno Ly, le directeur de la monnaie et du crédit, représentant du ministre des Finances et du Budget, a toutefois souligné que si cette performance de la finance digitale du Sénégal semble importante, elle est encore derrière celle de plusieurs pays voisins comme la Côte d’Ivoire où elle a pesé 6 500 milliards Fcfa, 3 900 milliards Fcfa au Mali ou encore 2 700 milliards Fcfa au Bénin.

(Source : Agence Ecofin, 28 juin 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)