twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sénégal : le président d’OPTIC pour une législation sur l’usage des adresses mail étrangères

dimanche 30 décembre 2018

L’utilisation des adresses privées dans la gestion des affaires publiques persiste au Sénégal. Preuve de cet entêtement, le président de la République avait fait une nouvelle sortie dernièrement en recevant son homologue estonienne au Palais. Mais pour le président de l’Organisation des professionnels des TIC (OPTIC), seule une légifération permettrait de prendre en charge la question pour la régler définitivement.

« Sinon, je ne pense pas que les choses vont bouger. On va continuer à utiliser des adresses privées sans que cela puisse avoir une conséquence quelconque. Aux Etats-Unis, on a légiféré pour ça. On n’a pas le droit d’utiliser une adresse privée pour des affaires gouvernementales », a expliqué Antoine Ngom, invité du dernier numéro du magazine « eTech » sur le nouveau média dakarois, iRADIO.

Monsieur Ngom dit comprendre parfaitement cette préoccupation de Macky Sall pour la protection des données étatiques qui transitent par des plateformes étrangères comme Yahoo, Gmail ou encore Hotmail où elles sont même stockées. La question se pose d’autant plus avec acuité que les forces de Police ou la Gendarmerie, pour ne citer que cet exemple, éprouvent d’énormes difficultés si elles doivent traiter d’affaires cybercriminelles dont les preuves sont hébergés dans des plateformes à l’étranger.

De son côté, le directeur général de l’Agence de l’informatique de l’Etat du Sénégal (ADIE), également invité dans la même émission, a fait part de son optimisme quant à la compréhension des enjeux par les personnels de l’administration dans la gestion des données de l’Etat. 70 % des ministères ont choisi les adresses professionnelles. Pour preuve, Cheikh Bakhoum révèle que 10.000 boites mail ont été créées pour les agents de l’administration par l’agence qu’il dirige.

Elimane

(Source : CIO Mag, 30 décembre 2018))

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)