twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sénégal : le Parc des Technologies Numériques de Diamniadio très attendu par l’écosystème

mercredi 17 avril 2019

Prévu dans la stratégie Sénégal Numérique 2025, le Parc des Technologies Numériques (PTN) de Diamniadio promet de bousculer la donne en matière de digital. L’infrastructure qui sera implantée dans la ville dite du futur entend « contribuer à la diversification et à la modernisation de l’économie, au développement du secteur privé et à la promotion de la croissance inclusive au Sénégal, à travers le développement du secteur des TIC ».

Le coordinateur du projet, Bassirou Bâ, ancien du Bureau Opérationnel de Suivi du Plan Sénégal Emergent, a fait une présentation XXL de l’initiative, mercredi à Dakar, au second jour de la 4e édition du Salon international des professionnels de l’économie numérique (SIPEN). A écouter Monsieur Bâ et son équipe, le Sénégal se montre plus que jamais ambitieux, à travers ce PTN, puisqu’il veut mettre en place une infrastructure de classe mondiale qui « fera du Sénégal une plaque tournante pour l’investissement dans le secteur des TIC et les installations pour l’externalisation des processus métiers ».

Ce n’est pas tout. Dakar veut aussi « faciliter la création d’emplois dans l’économie numérique de l’information, promouvoir l’innovation dans le domaine des TIC et dans les applications concourant au développement social et économique du Sénégal et en Afrique de l’Ouest ». Avec plusieurs composantes dont la construction et l’équipement d’installations de prestation de services TIC, l’appui institutionnel et le renforcement de capacités, le Parc des Technologies Numériques de Diamniadio est déja prévu sur une vaste superficie à la dimension de sa folle ambition : 25 hectares au niveau du Pôle Urbain de Diamniadio.

L’édition 2019 du SIPEN a d’abord démarré avec un appel du président du Conseil National du Patronat du Sénégal (CNP), se faisant le porte-parole d’Antoine Ngom, sur la nécessité d’approfondir les discussions sur la composition du Conseil National du Numérique. Grosse pomme de discorde entre l’Organisation des professionnels des TIC et le ministère des télécoms puisque l’organisation dirigée par Monsieur Ngom qui parle de conflits d’intérêt et de manque de concertations, ne se montre pas du tout enthousiaste au lendemain de la publication des 20 noms de personnalités qui ont été choisies.

Elimane

(Source : CIO Mag, 17 avril 2019)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)