twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sénégal : la BCEAO va tester l’e-paiement à grande échelle en août pour combattre la pénurie de petite monnaie dans le pays

jeudi 11 juillet 2019

En conférence de presse, le 9 juillet 2019 à Dakar, Ahmadou Al Aminou Lo, le directeur national de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) pour le Sénégal, a révélé que l’institution financière testera le paiement électronique à grande échelle en août 2019, afin de résoudre une fois pour toutes la pénurie de petite monnaie que traverse le pays. Invitant les médias nationaux à sensibiliser davantage la population sur l’e-paiement, Ahmadou Al Aminou Lo a indiqué que le système bancaire est disposé à revoir les conditions de tarification pour que les usagers puissent payer avec leur téléphone ou leur carte bancaire.

Actuellement, trouver de la petite monnaie au Sénégal est très difficile. Cette «  situation anormale  », selon Ahmadou Al Aminou Lo, pénalise de nombreux commerces qui perdent des clients, ralentit le service dans de nombreuses administrations publiques et suscite même des activités illégales comme la perception de commissions pour faire de la monnaie. Une pratique que condamne la nouvelle loi sur le faux monnayage. Pour le directeur national de la BCEAO pour le Sénégal qui révèle que des milliards de FCFA sont dépensés chaque année pour approvisionner le marché en petite monnaie, mais sans résultat, il est temps d’introduire les Terminaux de Paiement Electronique (TPE) et le Mobile Money dans les pharmacies, les grandes surfaces, les alimentations générales, les boulangeries, les sociétés de péage, etc.

La généralisation de l’e-paiement, envisagée par BCEAO Sénégal, viendra s’imbriquer parfaitement avec le projet de numérisation des paiements dans le petit commerce, lancé le 26 juin 2019 par l’Observatoire de la qualité des services financiers (OQSF/Sénégal), en partenariat avec des associations de consommateurs et la Fédération nationale des boutiquiers et détaillants du Sénégal (FNBDS). Les deux actions ont le même objectif, une plus grande inclusion financière des populations et la résolution de la pénurie de petite monnaie.

(Source : Agence Ecofin, 11 juillet 2019)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 16 350 690 abonnés Internet

  • 16 349 008 abonnés 2G+3G+4G (97,25%)
    • 2G : 18,12%
    • 3G : 32,22%
    • 4G : 49,66%
  • 213 908 abonnés ADSL/Fibre (1,32%)
  • 234 052 clés et box Internet (1,43% )
  • 1682 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,670%

- Liaisons louées : 4 491

- Taux de pénétration des services Internet : 94,98%

(ARTP, 31 mars 2022)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 266 260 abonnés
- 225 387 résidentiels (84,65%)
- 40872 professionnels (15,35%)
- Taux de pénétration : 1,54%

(ARTP, 31 mars 2022)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 20 067 256 abonnés
- Taux de pénétration : 116,57%

(ARTP, 31 mars 2022)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)

PRÉSENTATION D’OSIRIS

batik