twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sénégal : l’Etat a réussi à économiser 33,6 millions $ sur sa facture téléphonique entre 2019 et 2020

vendredi 19 mars 2021

Depuis 2014, le Sénégal mène une politique multisectorielle de réduction de son train de vie. Les actions fortes initiées en 2019 dans les télécommunications portent déjà des fruits. Pour le pays dont l’économie a souffert de la crise sanitaire mondiale, ce sont des gains non négligeables.

Le gouvernement de la République du Sénégal a annoncé, mercredi 17 mars, avoir réussi à économiser la somme de 18,5 milliards FCFA (33,6 millions $) sur la facture globale de téléphone de l’Etat entre 2019 et 2020. Réuni en Conseil des ministres, il a précisé que le montant de cette facture est passé de 22 milliards FCFA en 2019 à 3,5 milliards FCFA en 2020.

Le Conseil des ministres a indiqué que cette chute des dépenses téléphoniques résulte de l’entrée en vigueur, en septembre 2019, du décret n° 2019-1310 fixant une allocation forfaitaire mensuelle pour charges de téléphone mobile à certains agents de l’Etat. Cette allocation qui touche 70 postes de l’administration publique, sans considération pour leur nombre à travers le territoire national, oscille entre 300 000 FCFA et 25 000 FCFA. Le texte juridique avait été signé un mois plus tôt par le président Macky Sall (photo), dans le cadre de la politique d’optimisation des ressources publiques initiée depuis son accession à la tête de l’Etat en 2012.

Le décret n° 2019-1310 prend davantage de l’importance au regard de la situation économique actuelle du Sénégal, secoué comme plusieurs pays d’Afrique par la Covid-19 en 2020. Dans son rapport sur les perspectives économiques en Afrique en 2021, le groupe de la Banque africaine de développement (BAD) révèle que la pandémie a fait reculer le produit intérieur brut (PIB) réel – qui était de 6,7% en 2018 et de 5,3% en 2019 – de 0,7% en 2020. Ceci à cause du ralentissement dans le tourisme, les transports et le commerce et de la baisse des investissements et de la demande extérieure.

Les 18,5 milliards FCFA économisés sur la facture de téléphone de l’Etat pourront être réorientés à d’autres besoins plus essentiels, notamment la santé et l’éducation. Selon la BAD, la crise qui a affecté la situation budgétaire dans tous ses aspects a fait reculer les recettes fiscales et augmenter les dépenses de santé, aggravant ainsi le déficit budgétaire, qui est passé de 3,7% du PIB en moyenne en 2018 et 2019 à 6,0% en 2020.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 19 mars 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)