twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sénégal : en route vers la mise en place du point d’Echange Internet « SENIX »

jeudi 20 août 2015

Contexte et justification

Internet est un vaste ensemble de réseaux indépendants qui acceptent de partager le trafic avec leurs clients mutuels grâce à un protocole commun. Aujourd’hui, la hausse de la demande de services à grande capacité pour les médias, l’éducation et la santé rendent ces échanges plus lourds et complexes.

Un Point d’échange Internet (IXP) ou nœud d’échange est une infrastructure physique qui permet d’améliorer et d’accélérer les échanges de trafic internet entre utilisateurs d’un même territoire, grâce à des accords mutuels dits de pair à pair (Peering en anglais).

Les acteurs interconnectés à ce Point d’échange peuvent vendre et acheter du débit internet.

La zone où ils existent bénéficie ainsi d’une véritable place de marché d’achat et de vente de capacité et de services de Télécommunications, entrainant une plus grande concurrence et une répercussion tarifaire sur les usagers.

En Afrique, le principe de la création des Points d’échanges Internet IXP, ainsi que le développement des réseaux et services haut débits ont été consacrés lors du Sommet des Chefs d’Etats Africains « Connect Africa », organisé en 2007 à Kigali.

Et, à ce jour, plusieurs pays africains disposent déjà de leur point d’échange Internet : L’Afrique du Sud, l’Angola, le Ghana, le Kenya, le Mozambique, le Nigéria, la Tunisie, la république du Congo, le Burundi, le Malawi, le Zimbabwe, le Rwanda, la Cote d’ivoire, l’Ouganda, la Gambie, et bientôt d’ici la fin de l’année 2014, la Mauritanie et le Gabon.

Dans l’ensemble, les Points d’échanges ont eu pour effet direct de réduire les coûts d’exploitation des Fournisseurs d’accès Internet locaux, tout en augmentant le trafic et les recettes. Il contribue également dans certains pays au rapatriement des plates-formes financières précédemment externalisées pour les services bancaires en ligne.

Dans le but de promouvoir les Points d’échanges Internet en Afrique, l’Union Africaine, en partenariat avec l’organisation l’Internet Society, a entrepris un vaste programme dénommé Système de Points d’Echanges Internet en Afrique (AXIS).

A l’instar de plusieurs pays africains, le Sénégal a bénéficié du soutien de ce programme sous forme d’ateliers de formation. Les parties prenantes nationales ont ainsi mis en place un groupe de travail, il s’agit des opérateurs, de l’Agence de l’Informatique de l’Etat (ADIE), de l’Autorité de Régulation des Télécommunications et Postes (ARTP), des fournisseurs de services internet, et des Ministères concernés.

Sous l’autorité du Ministère chargé des TIC, les travaux de ce groupe soutenu par les experts de l’Union Africaine ont permis de proposer un statut et un cadre de gouvernance du point d’échange Internet du Sénégal dénommé SENIX.

Le SENIX a pour objectifs de :

  • permettre l’échange direct du trafic local pour favoriser l’émergence des services locaux et optimiser l’utilisation de la bande passante et le coût du trafic international,
  • offrir un guichet unique permettant de faire des échanges entre les acteurs sur une base transparente et non discriminatoire,
  • offrir un espace d’hébergement de services de contenus ;
  • contribuer au développement d’une économie numérique au Sénégal par la création d’un marché des télécommunications ouvert.

(...)

(Source : ITmag, 20 aout 2015)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)