twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sénégal – eCommerce : quand le consommateur fait confiance au virtuel

lundi 14 mai 2018

Pourquoi les commerçants africains font confiance au e-commerce ? Jumia explique : « Malgré une fracture numérique qui réduit à 26% la population africaine ayant accès à internet, l’écosystème du e-commerce connaît une véritable impulsion avec l’émergence d’une classe moyenne, et une population jeune qui a vite fait confiance au e-commerce. »

Juste un clic et quelques informations « nom, téléphone, lieu de livraison » sur un site marchand en ligne pour confirmer un acte d’achat de biens ou services ; un geste qui paraît banal mais qui fait désormais parti des habitudes de millions de consommateurs africains. Il faut dire que le e-commerce ou plutôt les e-commerçants ont su gagner progressivement la confiance des consommateurs.

« Au début c’était très difficile ; les gens ne nous faisaient pas confiance car le e-commerce était un phénomène nouveau. Les gens étaient méfiants vis-à-vis de la technologie et des achats en ligne, mais surtout par rapport à la qualité des produits. Aujourd’hui tout cela est derrière nous. De plus en plus de consommateurs nous font confiance », rapporte le directeur de Jumia Sénégal, Mohamed Hapté Sow.

Le développement de l’écosystème du e-commerce en Afrique est une véritable bataille menée par ses différents acteurs. Pour arriver à un tel degré de confiance, « nous avons dû engager beaucoup d’énergie. Il a fallu par exemple multiplier les actions sur le terrain, créer de nombreuses plateformes d’échanges afin de permettre aux populations de mieux connaître notre métier. Après plusieurs années, les gens ont compris que ce que propose les e-commerçants n’est pas très loin de ce qu’ils ont toujours connu dans le commerce physique. Sauf qu’avec les achats en ligne ils ont de nombreux avantages », fait savoir M. Sow.

Jumia est présente dans une vingtaine de pays en Afrique. Elle a permis aux petites structures locales de profiter d’un écosystème favorable et surtout de consommateurs préparés aux achats en ligne. « Au début, j’étais très sceptique avec les commerçants en ligne, mais en voyant toutes ces publicités, j’ai fini par tenter l’expérience. Depuis 2014 que j’utilise des services d’achat en ligne, je suis plutôt satisfaite, surtout que la plupart de temps je paie à la livraison », témoigne Mme Ndiaye, une sénégalaise qui a l’habitude de faire ses achats en ligne.

Joe Marone

(Source : CIO Mag, 11 mai 2018)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 606 817 abonnés Internet

  • 9 340 927 abonnés 2G+3G (97,20%)
  • 135 690 clés Internet (1,40%)
  • 111 795 abonnés ADSL (1,20%)
  • 18 405 abonnés bas débit (0,20%)
    - Liaisons louées : 21 114

- Taux de pénétration des services Internet : 62,97%

(ARTP, 31 décembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 290 636 abonnés
- 224 105 lignes résidentielles (77,11%)
- 66 463 lignes professionnelles (22,87%)
- 1 148 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,91%

(ARTP, 31 décembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 758 366 abonnés
- Taux de pénétration : 103,29%

(ARTP, 31 décembre 2017)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)