twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

« Sénégal Vote », blogueurs, activistes, militants créent une plateforme sur le processus électoral

mercredi 17 octobre 2018

Tout est parti d’un constat, les dernières législatives ont été le déclic. Une élection qui se passe sans couacs est assez rare, au Sénégal. Des difficultés adviennent toujours. Soit au niveau des résultats, soit au niveau de l’organisation. Récemment, ce sont les cartes biométriques, initialement conçues en faveur des élections qui posent soucis. La distribution et l’accès aux informations relatives à celà en sont les principaux. La plupart des citoyens sénégalais ne se retrouvent pas dans leurs bureaux de vote.

Etant donné qu’aujourd’hui, il y a une éclosion d’initiatives citoyennes, « l’Association Wa Mbedmi » lance « Senegal Vote », ce mardi 16 octobre. Une plateforme numérique sénégalaise spécialement dédiée à l’information électorale et à la participation citoyenne. Une première.

Bien qu’un des initiateurs, Alexandre Lette affirme que cette plateforme de sensibilisation dont l’objectif global est de mobiliser les ressources et le potentiel des réseaux sociaux en faveur d’une participation citoyenne massive et de qualité au processus est évolutive, une carte électorale renseigne déjà sur les centres et bureaux de vote.

« Mis à part ce premier point, dit-El Hadj Abdoulaye Seck, Senegalvote.org offre deux autres fonctionnalités. Un guide de l’électeur, qui permet à chaque citoyen d’avoir des informations sur tout le processus, du parrainage au scrutin. Il sera lancé cette semaine, précise-t-il, et sera traduit en langage des signes. La troisième fonctionnalité est de mettre à dispositions des électeurs, les programmes des candidats. »

Ils comptent faire un tour au niveau des cinq pôles du Sénégal, Kédougou, Ziguinchor, Kaolack, Saint-Louis, et dans la banlieue de Dakar, afin que cette initiative numérique puisse être renforcée par des consultations citoyennes.

OSIWA, qui se concentre sur des interventions concernant la promotion de la participation des citoyens (en particulier les jeunes et les femmes) dans les réformes au niveau local, la promotion de mécanismes de la transparence et le contrôle citoyen dans la prestation des services publics juge « SenegalVote », comme un projet digne d’accompagnement. « Nous avons une vision d’une démocratie participative », dit-Mme Hawa Bâ, directrice du programme d’OSIWA. « Chacun doit jouer sa participation dans les affaires quotidiennes du public. Cette plateforme est la manifestation que les initiatives personnelles peuvent avoir un impact positif sur la démocratie ». « C’est un travail qui est digne d’être accompagné parce qu’il apporte une valeur ajoutée au travail remarquable de la société civile sénégalaise » poursuit-elle.

Toutefois, les initiateurs de « Sénégal Vote » précisent que ce n’est en aucun cas une compétition avec les institutions déjà chargées des questions électorales. « ‘Senegal vote’ vient en complément de ce qui se fait dans le processus électoral, » soutien-Abdoulaye Seck. « Nous proposons juste quelque chose qui, nous le pensons, peut aider à faciliter les élections, » renchérit Ibra Seck Cassis.

Sensibiliser les électeurs sur les offres politiques des candidats, favoriser la création d’espaces d’interpellation et d’interaction avec les candidats , sont les objectifs à court terme de la plateforme.

Soumettre un questionnaire aux candidats fait partie des plans d’El Hadj Abdoulaye Seck, Georges Lamine Diop, Alexandre Lette, Jaly Badiane, Ibra Seck Cassis, les cinq initiateurs de ce projet, pour que cette action citoyenne soit menée à bien. Bien que le site web offre déjà, une vitrine aux différents candidats qui voudront partager les principaux axes de leurs programmes.

Mame Khary Lèye

(Source : Teranga News, 17 octobre 2018)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 8 761 804 abonnés Internet

  • 8 483 435 abonnés 2G+3G+4G (96,9%)
  • 1131 453 clés et box Internet (1,5%)
  • 117 807 abonnés ADSL (1,3%)
  • 17 965 abonnés bas débit (0,2%)

- Liaisons louées : 21 044

- Taux de pénétration des services Internet : 57,44%

(ARTP, 30 juin 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 292 468 abonnés
- 223 179 lignes résidentielles (76,31%)
- 69 218 lignes professionnelles (23,67%)
- 71 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,92%

(ARTP, 30 juin 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 141 304 abonnés
- Taux de pénétration : 105,80%

(ARTP, 30 juin 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)