twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sénégal : Une 4eme licence de téléphonie annoncée. Bonne nouvelle ?

lundi 11 mars 2013

Lors du dernier conseil des ministres le président Macky Sall a instruit le gouvernement « de prendre les dispositions pratiques, notamment la préparation d’un cahier des charges, en vue de l’arrivée d’un 4eme opérateur sur le marché de la téléphonie ».

Dans un contexte de scandale avec l’affaire dite SUDATEL (les malversations dans la cession de la 3eme licence téléphonie), le président a insisté sur la nécessité de transparence qui devrait accompagner l’arrivée du 4eme opérateur.

Seulement, la question de son opportunité se pose. Avec déjà 3 operateurs pour à peine 12 millions de sénégalais, il y-a-t-il de place pour un nouvel opérateur ?

Pour Cheikh Tidiane Ndiongue, ancien directeur des études et de la réglementation des postes et télécommunications, l’arrivée prochaine d’un 4ème opérateur de téléphonie est une mauvaise nouvelle pour les télécommunications ». ‘’C’est totalement inopportun’’ a-t-il dit à nos confrères de Walfadjri.

Selon monsieur Ndiongue l’enjeu est ailleurs. L’état doit préparer la fin des licences de SONATEL qui va intervenir en 2017 qui lui donnerait une occasion en or de rediscuter en force.

Par contre, il est clair que si on interroge les consommateurs sur la venue d’un nouvel opérateur une majorité sans doute y serait favorable. Ils y verront une concurrence qui pourrait leur profiter avec la baisse des coûts (leurs porte-monnaies en seraient ravis).

Il faut dire aussi qu’avec le mode de fonctionnement des sénégalais, qui ont toujours 2 à 3 puces pour profiter des avantages des différents opérateurs il y aurait de la place à priori pour une 4eme licence. Enfin, le développement d’Internet, l’arrivée de la 4G sont des niches importantes pour un éventuel 4eme opérateur.

Amadoo

(Source : Afrique ItNews, 11 mars 2013)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)