twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sénégal : Quand la Présidence se trompe sur les vrais chiffres du numérique

mardi 22 août 2017

La Présidence de la République du Sénégal place le numérique au cœur de son activité cette semaine. Une série de publications illustrées par des infographies a été postée via les réseaux sociaux (Facebook et Twitter) sur les données concernant le numérique au Sénégal.

Les internautes et spécialistes du numérique ont constaté avec stupéfaction que certaines données mises en ligne par la cellule de communication de la Présidence traduisent le contraire des chiffres officiels diffusés dans les différents rapports de l’Agence de Régulation des Télécommunications et des Postes. Nous avons ainsi décidé d’apporter des éclairages sur les données correctes et officielles concernant tout ce qui a été publié.

Les fautes d’orthographe, de reformulation et de syntaxe !

Nous pouvons constater de prime abord que les données publiées ne mentionnent aucune source alors que c’est la règle générale (et primaire) en termes de manipulation du Big data. Les données officielles sur les télécommunications au Sénégal sont publiées tous les trimestres par l’ARTP.

En second lieu, il peut être constaté que ceux qui hantent les couloirs du palais ne versent aucun effort dans la forme de leurs publications. L’écriture n’est pas aussi soignée avec d’innombrables fautes d’orthographes, de formulation et de syntaxe.

Le Président Macky Sall part en vacances, les chiffres aussi ! Données de la Présidence du Sénégal en date du 21 août 2017

Au 31 mars 2017, selon le dernier rapport de l’ARTP, le parc de téléphonie mobile s’élève à 15.281.488 lignes. Il s’agit là de l’ensemble des cartes SIM actives et non du nombre d’utilisateurs Sénégalais.

En termes de part de marché, le parc mobile enregistre les données suivantes par opérateur : Orange 53,19%, Tigo 24,58% et Expresso 22,23%.

Données de la Présidence du Sénégal en date du 21 août 2017

Loin s’en faut. Le taux de pénétration Internet au Sénégal s’élève à 58,06% au 31 mars 2017. Les chiffres publiés par la présidence de la République du Sénégal proviennent de l’organisation Internet World Stats qui a son tour a puisé ces données de chiffres de l’ARTP qui datent du deuxième trimestre 2015. Sur les données Facebook nous en sommes à un nombre d’utilisateurs avoisinant 3.000.000 (trois millions – Cf les chiffres sur les réseaux sociaux au Sénégal et en Afrique publiés par Senmarketing).

Données de la Présidence du Sénégal en date du 21 août 2017

Il est désolant de constater que la Présidence de la République du Sénégal n’actualise pas ses chiffres, hélas. Pour preuve, la contribution du secteur des Tic au Produit intérieur brut (Pib) était estimée à 8,7% (2015) contre 7,8% en 2014. (Source : SocialnetLink 18 mars 2016). « Sur la période 2005-2014, il a représenté en moyenne 12% des recettes budgétaires de l’Etat. Cette croissance a été portée notamment par des investissements importants dans l’infrastructure publique et privée, et l’explosion du marché de la téléphonie mobile », s’exprimait Mme Louise Cord, Directrice des Opérations de la Banque mondiale pour le Sénégal.

Données de la Présidence du Sénégal en date du 21 août 2017

Le Sénégal ne peut pas se glorifier d’être classé 1er africain pour le poids d’Internet dans l’économie du fait notamment de sa bonne connectivité internationale. Plusieurs éléments entrent en jeu sur ce type de classement. Cependant, la bande passante à l’internationale est loin derrière celle de pays comme le Kenya. Elle est 25 Gbps pour le Sénégal alors qu’elle reste de loin inférieure à celle du Kenya qui s’élève à 789 Gbps en juin 2015.

Données de la Présidence du Sénégal en date du 21 août 2017

Les projections réalisées sur le volet emploi ne sont pas documentées. Quel est le poids réel des entreprises évoluant dans le secteur numérique en terme d’emploi ?

Une prévision s’appuie généralement sur des chiffres existants. Lesquels ? Les sources ?

Données de la Présidence du Sénégal en date du 21 août 2017

Chers lecteurs de Publi Tech Echo, si vous vous en référez à cette carte, libre à vous de déterminer si les 90% du taux de couverture du territoire sénégalais en haut débit mobile ont été atteints.

Nous allons certainement revenir sur d’autres points avec des analyses plus approfondies.

Si vous avez aimé cet article, lisez Publi Tech Echo sur Facebook

Article rédigé en collaboration avec Mountaga Cissé, Expert consultant et formateur en nouveaux média et Cheikh Bamba Ndao, blogueur communiquant et Digital Manager

(Source : Publi Tech Echo, 22 août 2017)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 8 965 676 abonnés Internet

  • 8 679 507 abonnés 2G+3G (96,81%)
  • 161 625 clés Internet (1,80%)
  • 106 126 abonnés ADSL (1,18%)
  • 18 418 abonnés bas débit (0,21%)

- Taux de pénétration des services Internet : 57,59%

(ARTP, 30 juin 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 288 658 abonnés
- 1 156 lignes publiques
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 juin 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 436 809 abonnés
- Taux de pénétration : 104, 30%

(ARTP, 30 juin 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)