twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sénégal : Orange et Free engagent le combat par WhatsApp interposée !

lundi 30 décembre 2019

Au Sénégal, la bataille entre les deux opérateurs de téléphonie mobile, Orange et Free, est enclenchée via l’application WhatsApp, canal par lequel le dernier nommé compte passer pour envoyer au tapis son rival.

C’est ce dimanche 29 décembre 2019 que l’opérateur de téléphonie mobile Free a dévoilé un tout nouveau plan de combat visant à aaiblir son concurrent direct Orange. Lequel plan, initialement mis en œuvre début octobre, et qui avait permis au nouvel opérateur de faire migrer des clients, avait été démantelé par le gendarme de la télécommunication, l’ARTP (Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes). L’instance, saisie d’abord le 1er octobre par l’opérateur Expresso, puis le lendemain par Orange sur la gratuité de WhatsApp que proposait à l’époque Free, avait tranché début novembre, imposant à ce dernier de retirer toutes ses ores de gratuité de WhatsApp.

L’ARTP avait en outre exigé à Free d’informer, dans le détails, ses abonnés sur les nouvelles restrictions, à savoir l’obligation d’acquérir un forfait pour pouvoir bénécier de l’application WhatsApp. Décision qui avait ni de créer un tollé un Sénégal où les abonnés de Free commençaient à crier au scandale et à regarder, impuissants, leurs avantages disparaître. Car, il faut reconnaître que le venue de Free a complètement modié l’échiquier de la téléphonie mobile au Sénégal avec une nouvelle posture notamment de Orange et Expresso, qui ont largement baissé leurs coûts, tout en proposant des forfaits jusque-là jamais imaginés dans ce pays d’Afrique de l’Ouest. Au grand bonheur du consommateur.

Donc début novembre, après une réunion du Collège de l’ARTP qui a, lui, été saisi le 25 octobre dernier, Free est recadré par l’Autorité, qui a toutefois rejeté les accusations de démarches anticoncurrentielles dont le nouvel opérateur faisait l’objet, suite à ses ores alléchantes. Mais ce dimanche 29 décembre 2019, l’opérateur a eu une nouvelle trouvaille : celle d’orir WhatsApp, gratuitement et pendant un mois, à tout tout acquéreur de forfait, quel qu’il soit. Ce qui le place dans la légalité conformément aux recommandations de l’ARTP, mais qui lui permet aussi de redonner l’accès à WhatsApp, non pas gratuitement comme le proscrit l’autorité, mais à de très faibles coûts.

Retour donc case départ, avec WhatsApp à très faible coût, et qui est salué par les abonnés de Free.

Sans doute Orange tentera de changer son fusil d’épaule. Une bataille ainsi engagée par les deux opérateurs de téléphonie mobile via l’application WhatsApp, et qui s’annonce déjà âpre, mais qui fait toutefois l’aaire du consumériste vivant au Sénégal.

Amadou Atar

(Source :Afrik.com, 30 décembre 2019)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)