twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sénégal : JWay annonce sa sélection par Luxdev pour procéder à la digitalisation de 700 procédures administratives, en collaboration avec l’ADIE

vendredi 17 décembre 2021

L’entreprise luxembourgeoise Jway SA SIS a annoncé sur son compte LinkedIn avoir été sélectionnée par la Coopération luxembourgeoise (LUXDEV) pour accompagner l’ADIE (Agence de l’informatique de l’État) dans le processus de digitalisation des procédures administratives du Sénégal, notamment la dématérialisation de 700 démarches administratives recensées.

Ceci, dans le cadre du programme Business Partnership Facilities (BPF) édition 2021 auquel bénéficie Jway SA SIS pour la 3ème fois.

La BPF, apprend-on, est une facilité de financement initiée et financée par l’état Luxembourgeois à travers la Coopération Luxembourgeoise. Elle vise à encourager le secteur privé Luxembourgeois et européen à s’associer avec des partenaires dans les pays en développement pour mettre en place des projets commerciaux durables.

Pour cette édition 2021, Jway SA SIS s’est associé à l’Agence Sénégalaise d’Informatique de l’État (ADIE) pour lui permettre d’accélérer la digitalisation des services publics au Sénégal et soutenir l’État Sénégalais dans la mise en place plateforme de procédures administratives sous le modèle myguichet.lu.

« Grâce à cette tripartite LuxDev, Jway, ADIE, nous comptons doter l’État du Sénégal d’un socle de dématérialisation de procédures administratives qui soit au service du gouvernement et de toutes les administrations du Sénégal dans la durée en assurant aux citoyens un service public de qualité, transférer le savoir-faire qui permettra à l’ADIE d’industrialiser la digitalisation des procédures administratives en vue de digitaliser les près de 700 démarches administratives recensées », écrit Jway dans son post.

Cette information est confirmée par Joseph Nana, le directeur général de JWay Africa. En 2019, celui-ci indiquait à Digital Business Africa qu’un Etat e-Gov se matérialise par ses grands registres comme par exemple le registre de l’identifiant unique.

Quelques activités de JWay en Afrique

JWay Africa est déjà engagée dans certains projets de dématérialisation au Sénégal. Notamment, le projet de création du socle logiciel de digitalisation et de dématérialisation des démarches de l’École Polytechnique de Dakar (guichet en ligne de l’étudiant). Projet bénéficiant également d’un financement BPF d’un montant de 52 967 € (34,7 millions de francs Cfa).

Au Burkina Faso, JWay a également conçu la Plateforme en ligne d’aide à la rédaction de plans d’affaires pour les entreprises pour le compte de la Maison de l’entreprise du Burkina Faso (MEBF).

Le projet d’un montant total de 181 656 € (119,1 Millions de francs Cfa) a bénéficié d’un financement BPF de 63 650 € (41,7 Millions de francs Cfa). Il consistait à mettre en ligne une plateforme avec de l’intelligence embarquée, qui permette au personnel de la MEBF, ainsi qu’aux entrepreneurs, de créer les plans d’affaires en vue de la constitution d’une nouvelle entreprise ou de la consolidation d’une affaire existante, voire la recherche de financement.

Ce projet s’est traduit par la mise en ligne d’une application qui permet de créer un plan d’affaires en remplissant un questionnaire intelligent en ligne ; d’accéder aux notices et informations utiles à la production d’un plan d’affaires ; d’assister les entrepreneurs dans la production de leurs plan d’affaires et de créer une synergie entre la MEBF et les structures de financement.

Au-delà de ce projet avec la MEBF, Jway a capitalisé en initiant ses activités africaines, en recrutant un manager de sa nouvelle filiale Afrique de Jway. Ce projet au Burkina a également permis de former trois personnes qui sont aujourd’hui compétentes sur la technologie développée par Jway en Afrique.

Jway Africa a initié un nouveau projet e-Business Plan avec l’APME du Cameroun, transférant par-là la solution développée en partenariat avec la MEBF et créant des opportunités professionnelles et de réplication au-delà du Burkina Faso. Forte de ces expériences, la filiale Jway Africa a gagné le projet de mise en place du e-Visa au Tchad.

La facilité BPF

Pour rappel, la facilité BPF est ouverte aux entreprises privées luxembourgeoises et européennes travaillant dans les secteurs du CleanTech, d’éco-innovation et de l’économie circulaire, de l’espace, des Fintech, du HealthTech, de la mobilité et logistique et des technologies de l’information et de la communication (TIC). Ceci dans le but de les pousser à s’associer avec leurs pairs, la société civile ou des structures étatiques dans les pays en développement afin de mettre en place des projets commerciaux durables et innovants.

Les souscriptions pour l’année 2021 sont terminée. Cette année 2021, la BPF s’est également ouverte aux entreprises proposant des projets liés à la lutte contre la pandémie de COVID-19.

La facilité BPF repose ainsi sur le concept de partenariat public-privé en misant sur la mutualisation de ressources d’acteurs privés et publics du nord et du sud pour assurer la mise en œuvre d’initiatives entrepreneuriales durables.

L’obtention du cofinancement BPF se base sur un appel à projets lancé annuellement et décliné en deux étapes. Les projets finalement retenus au terme du processus sont cofinancés à hauteur de maximum 50 % avec un plafond de 200 000 € et ce, sous la forme d’une subvention directe non-remboursable versée en une ou plusieurs tranches.

Ce co-financement initié et financé par la Coopération luxembourgeoise rentre dans l’octroi des aides dites « de minimis » : Les aides sont des aides accordées par un État membre à une entreprise et dont les montants cumulés ne peuvent pas dépasser un plafond de 200 000 € (plafonné à 100 000 € pour les entreprises exerçant des activités de transport de marchandises par route pour compte d’autrui) sur une période de trois ans.

(Source : Digital Business Africa, 17 décembre 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)