twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sénégal : Coup de colère des intermédiaires qui travaillent pour Orange

mercredi 6 juin 2018

Ils sont des milliers d’intermédiaires à transférer de l’argent au quotidien et donc à toucher une commission sur ces transferts. La multinationale française des télécommunications a décidé mi-mai de réduire drastiquement ces commissions. Après des discussions qui ont échoué, les intermédiaires ont décidé de manifester ce mercredi matin 6 juin devant une boutique de l’enseigne.

« Touche pas à nos commissions » : le slogan est écrit en noir sur les t-shirts rouge sang. Une centaine de revendeurs se sont réunis malgré les pressions. Et la colère est vive, car les baisses sur les commissions imposées par Orange sont importantes explique Doudou Ndiaye l’un des leaders du mouvement : « Pour un dépôt de 1 000 francs, on recevait 18 francs comme commission. Maintenant, Orange nous donne 7 francs, ce qui est inacceptable. Ce n’est pas une concertation, c’est un forcing ! Et ça ne va pas passer, nous n’allons pas l’accepter. »

Le Renapta, le réseau national de professionnels du transfert d’argent, compte près de 8 000 membres. Le secrétaire général de l’organisation, Serigne Gaye, considère qu’Orange, après avoir beaucoup gagné grâce à ses intermédiaires, les exclus du business. « C’est la raison pour laquelle nous pensons que c’est une recolonisation économique de l’Afrique. C’est vampiriser l’activité, prendre tout ce qui devait nous revenir. Orange est venu pour tuer totalement l’activité au niveau du Sénégal. »

Dans toute la sous-région, le marché du transfert d’argent, de la monétisation via téléphone, est en pleine expansion. Et visiblement, les leaders du secteur ont décidé, à très court terme, de s’accaparer de plus grandes parts du marché.

(Source : RFI, 6 juin 2018)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)