twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sénégal : Cession de l’opérateur Tigo au milliardaire Yérim Sow, l’État s’y oppose

lundi 7 août 2017

La cession de l’opérateur de téléphonie Tigo Rechercher Tigo au milliardaire Yerim Sow Rechercher Yerim Sow risque de butter sur l’opposition de l’Etat du Sénégal.

En effet, alors que le consortium formé par le Français Xavier Nile et le Sénégalais Yérim Sow avait fini de crier à la victoire, un décret inattendu signé par le président de la République et contresigné par le Premier ministre est venu mettre le flou dans cette affaire.

Toutefois la firme américaine Millicom reste très sereine. En effet, la multinationale campe sur sa position et précise qu’elle n’a demandé aucune approbation pour le transfert de la licence.

Millicom dit a qui veut l’entendre qu’il n’entend pas rester les bras croisés, après la publication du décret portant approbation de la cession de Tigo Rechercher Tigo à Wari Rechercher Wari . Un décret qui, faut-il le rappeler, intervient fort inopportunément le lendemain de l’officialisation de la résiliation par le Groupe Millicom de son contrat de rachat par le Groupe Wari Rechercher Wari SA.

Selon un communiqué du Groupe parvenu à KOACI.COM, en procédant ainsi, la maison mère de Tigo Rechercher Tigo était, , dans son bon droit puisque l’accord de vente, signé le 2 février passé entre Wari Rechercher Wari et Millicom, fixait au 2 juin la date butoir pour que Wari Rechercher Wari apporte les financements requis dans le cadre de la transaction.

Pour le moment, la Direction du deuxième opérateur de téléphonie mobile au Sénégal ( Tigo Rechercher Tigo ) refuse de communiquer sur ce décret.

De l’autre côté, le groupe Millicom joint par nos confrères du quotidien « Les Echos » reste intransigeant et maintient sa position concernant sa rupture avec Wari Rechercher Wari et son alliance avec le Groupe de Yérim Sow.

« Comme indiqué dans notre communiqué de presse, lundi, nous avons mis fin à une transaction potentielle avec Wari Rechercher Wari avant l’achèvement », a déclaré, à nos confrères, l’attachée de presse du groupe Millicom .

Pour lever toute équivoque, elle ajoute que le groupe Millicom n’a demandé aucune approbation pour le transfert de la licence de Tigo. « Nous n’avons pas demandé d’approbation pour le transfert de licence et nous travaillons à clarifier cette question avec les autorités. Nous travaillons à clarifier cette question avec les autorités », fait savoir le groupe Millicom.

Après la signature entre le groupe américain Millicom et le consortium formé par le Français Xavier Nile et le Sénégalais Yérim Sow , l’État du Sénégal a sorti un décret approuvant la cession de la licence d’exploitation des réseaux de communications ouverts au public de Sentel GSM à Wari Rechercher Wari Sa de Kabirou Mbodje Rechercher Kabirou Mbodje et s’est, du coup, opposé à la transaction entre Millicom et le Sénégalais Yérim Sow .

Mais la question que se pose les sénégalais, c’est « Pourquoi attendre que Millicom contracte avec un consortium respectable et respecté, composé de personnalités riches, crédibles et connues dans le monde des télécoms pour « signer » (notez bien les guillemets) un décret attribuant le « bien » de la multinationale à une autre société ? ».

Et même si selon nos informations, le décret était dans le circuit depuis bien longtemps, l’on ne comprend toujours pas pourquoi avoir attendu la date du 1er août pour le dater.

Pour mémoire, l’opérateur de téléphonie mobile Tigo Rechercher Tigo avait été racheté par un autre repreneur sénégalais en la personne de Yérim Sow . Ce, 6 mois seulement après que le patron de Wari Rechercher Wari , Kabirou Mbodj ait acquis l’opérateur dans un premier temps.

Selon les informations de KOACI.COM, Wari Rechercher Wari n’a pu réunir la somme de 80 milliards FCFA que la firme américaine Millicom, propriétaire de Tigo Rechercher Tigo , demandait pour lui céder l’entreprise.

Profitant du retard accusé par Wari, le consortium formé par le Français Xavier Nile et le Sénégalais Yérim Sow se sont positionnés comme les nouveaux acquéreurs.

Sidy Djimby Ndao

Source : Koaci, 7 août 2017)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 35 Gbps
- 2 FAI (Orange et Arc Informatique)
- 9 354 455 abonnés Internet

  • 9 077 056 abonnés 2G+3G (97,10%)
  • 151 437 clés Internet (1,60%)
  • 107 550 abonnés ADSL (1,10%)
  • 18 412 abonnés bas débit (0,20%)

- Taux de pénétration des services Internet : 63,21%

(ARTP, 30 septembre 2017)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 50,70%

(Internet World Stats 30 juin 2016)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 287 980 abonnés
- 219 734 lignes résidentielles (76,30%)
- 68 186 lignes professionnelles (23,68%)
- lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,94%

(ARTP, 30 septembre 2017)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 556 649 abonnés
- Taux de pénétration : 105, 11%

(ARTP, 30 septembre 2017)

FACEBOOK

- 2 800 000 utilisateurs

(Facebook Ads, août 2017)