twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Semaine africaine du code : Des milliers d’enfants initiés à la programmation informatique

lundi 12 octobre 2015

Plus de 20 000 enfants ont été formés aux rudiments de la programmation informatique du 1er au 10 Octobre 2015 dans le cadre de la semaine africaine du code. Organisée sous le thème « Le code informatique est la langue du XXIe siècle et nos enfants doivent la maîtriser », cet évènement s’est tenu dans 17 pays africains. L’objectif est de donner aux plus petits les outils de base pour s’introduire sur un marché du travail résolument orienté vers les nouvelles technologies.

En effet, selon de récentes statistiques de la banque mondiale, seulement 1% des élèves sur le continent sortent du système éducatif avec des notions d’informatique. Or, le numérique sera l’un des secteurs majeurs de l’économie mondiale à partir de la décennie prochaine.

« Apprendre à concevoir un site internet, un logiciel ou encore une application mobile pourrait aider à résorber la problématique du chômage », affirme Lucie Jagu, l’une des responsables du projet. Mais pour arriver à des résultats probants, à moyen terme, certains comme Obin Guiakou, cofondateur de Baby Lab, et ambassadeur de l’initiative en Côte d’Ivoire, proposent « que les écoles installent ce programme pour que les élèves puissent continuer à apprendre par eux-mêmes. Et pourquoi ne pas mettre le code informatique dans les programmes scolaires… »

En fonction des pays, la manifestation prend des formes différentes : au Rwanda et en Afrique du Sud par exemple, ce sont des bus équipés d’ordinateurs qui se déplacent d’école en école. « A la fin de la petite heure que dure l’atelier, la plupart des élèves refusent de partir, ils veulent absolument continuer » se réjouit Obin Guiakou.

Olivier De Souza

(Source : Ecce Africa, 12 octobre 2015)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)