twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Selon la Ligue des consommateurs sénégalais : L’Etat veut augmenter les tarifs et se partager les sous avec Global Voice

vendredi 3 septembre 2010

La Ligue des consommateurs sénégalais s’est « liguée » avec la Sonatel, pour opposer un niet catégorique, quant à l’installation de Global Voice. Selon le président de l’Association, El Hadji Niang, et ses camarades, l’Etat veut juste augmenter les tarifs et se partager les revenus avec Global Voice, au détriment des consommateurs. En sus, Global Voice émane d’un marché de gré à gré. Toues choses qui font que la Ligue des consommateurs veut user de tous les voies et moyens, pour dire non à Global Voice. Une pétition est, d’ailleurs, ouverte en ce sens.

L’idée, selon laquelle Global Voice est venue en qualité de gendarme, est fausse, n’en déplaise à l’Etat du Sénégal, qui tient à « contrôler » les appels téléphoniques venant de l’extérieur du Sénégal. C’est en tout cas la conviction de la Ligue sénégalaise des consommateurs, qui a animé une conférence de presse hier, histoire de manifester son désaccord quant à l’installation de cette Société. Pour le président de l’Association des consommateurs, le Professeur El Hadji Niang, Global Voice fait un « investissement modique » de 1,5 milliard de francs pour gagner en retour au bout de 5 ans, 150 milliards. Donc, que personne ne tente de les convaincre de l’attitude bienveillante de cette société ! Déplorant le fait que Global voice ait été choisie sans appel d’offres, la Ligue des consommateurs du Sénégal indique que son installation va inévitablement entraîner une hausse des tarifs.

Le Pr El hadji Niang et ses camarades ne l’entendent pas de cette oreille. Du coup, une pétition a été lancée depuis hier, et ils comptent descendre sur le terrain pour recueillir le maximum de signatures de la part des citoyens, notamment d’autres associations des consommateurs et dans les milieux politiques. Mais d‘abord, la Ligue des consommateurs tient à saisir le Président Wade, pour une décision concertée entre les parties concernées.

Alassane Dramé

(Source : L’As, 3 septembre 2010)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 534 038 abonnés Internet

  • 10 531 260 abonnés 2G+3G+4G (97,58%)
    • 2G : 29,14%
    • 3G : 54,77%
    • 4G : 16,08%
  • 101 090 clés et box Internet (0,96%)
  • 151 915 abonnés ADSL/Fibre (1,47%)
  • 1781 abonnés bas débit (0,02%)
  • 2778 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 570

- Taux de pénétration des services Internet : 66,98%

(ARTP, 30 septembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 225 643 abonnés
- 183 331lignes résidentielles (81,25%)
- 42 312 lignes professionnelles (18,75%)
- Taux de pénétration : 1,4352%

(ARTP, 30 septembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 398 285 abonnés
- Taux de pénétration : 110,63%

(ARTP, 30 septembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)