twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Selon la GSMA, plus de la moitié de l’Afrique subsaharienne sera connectée à la téléphonie mobile d’ici 2025

mercredi 25 juillet 2018

Suivant les projections de la GSMA, plus de la moitié de la population de l’Afrique subsaharienne sera abonnée à un service de téléphonie mobile à l’horizon 2025. C’est ce qui ressort de la dernière édition de la séries de rapports Mobile Economy de la GSMA, publiée à l’occasion de l’événement ”Mobile 360 – Africa” de la GSMA organisé à Kigali à partir du 23 juin 2018.

Le nouveau rapport estime qu’il y aura 634 millions d’abonnés uniques à la téléphonie mobile en Afrique subsaharienne d’ici 2025, correspondant à 52% de la population, en hausse par rapport au chiffre de 444 millions (44%) à la fin de l’année dernière. Le rapport a également calculé que l’écosystème mobile ajoutera plus de 150 milliards de dollars de valeur à l’économie de l’Afrique sub-saharienne d’ici 2022, l’équivalent de près de 8% du PIB de la région.

« Pour de nombreux citoyens dans la région, en particulier ceux vivant dans les zones rurales, un téléphone portable n’est pas seulement un appareil de communication mais aussi le principal canal pour se connecter à l’Internet et un outil vital pour améliorer leurs existences », explique John Giusti, chef de la réglementation à la GSMA cité dans un communiqué de presse.

Il ajoute ensuite que « des efforts restent à faire pour étendre la connectivité aux populations non connectées et mal desservies restantes à travers l’Afrique sub-saharienne, mais cela nécessitera de porter une attention à la viabilité à long terme du secteur qui ne peut être obtenue que grâce à des politiques favorables à l’investissement et à des cadres réglementaires favorables ».

L’Afrique subsaharienne est la région au monde où la téléphonie mobile a crû le plus rapidement ces dernières années, mais la croissance des abonnés ralentit alors que le secteur fait face aux défis de l’accessibilité financière et d’une population jeune. Le taux actuel de pénétration de la téléphonie mobile dans la région (44 % de la population) est nettement inférieur à la moyenne mondiale, qui est de 66 pour cent.

De plus, d’après la Banque mondiale, environ 40 % de la population dans la région a moins de 16 ans, un segment démographique avec des niveaux nettement inférieurs de possession d’un téléphone portable que la population générale.

(source : TIC Mag, 25 juillet 2018)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 076 337 abonnés Internet

  • 9 793 802 abonnés 2G+3G+4G (98,15%)
  • 148 476 clés et box Internet (0,97%)
  • 116 093 abonnés ADSL (0,76%)
  • 17 966 abonnés bas débit (0,12%)

- Liaisons louées : 21 175

- Taux de pénétration des services Internet : 66,05%

(ARTP, 31 mars 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4463 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 21 avril 2017)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 289 426 abonnés
- 221 272 lignes résidentielles (76,45%)
- 68 084 lignes professionnelles (23,52%)
- 70 lignes publiques (0,02%)
- Taux de pénétration : 1,89%

(ARTP, 31 mars 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 15 984 934 abonnés
- Taux de pénétration : 104,78%

(ARTP, 31 mars 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)