twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sécurité routière : De grands bouleversements annoncés

samedi 9 juin 2018

Pour combattre efficacement les infractions énumérées dans le Code de la route et la détention frauduleuse des plaques d’immatriculation, le ministère en charge des Transports terrestres a décidé de mettre à la disposition des forces de défense et de sécurité de nouveaux outils en vue d’accroître le contrôle routier.

Dans un mois, le Sénégal va connaître une transformation radicale dans le secteur du transport. Car le ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, de concert avec le concessionnaire Gemalto Sénégal, a décidé d’assainir ledit secteur, par la mise à la disposition des forces de défense et de sécurité d’équipements ‘’efficaces’’ pour mener à bien leurs missions sur le terrain. Il s’agit, entre autres outils, de tablettes Android connectées, d’imprimantes thermiques Bluetooth, de cinémomètres, d’éthylomètres, d’éthylotests, de sabots pour des véhicules légers, de cônes de signalisation et de radars. D’après le directeur des Transports routiers, tous ces nouveaux équipements vont aider à lutter davantage contre certaines infractions et mettre un terme aux nombreuses fraudes liées aux plaques d’immatriculation.

‘’Sur nos routes, les transporteurs professionnels et les conducteurs de véhicules particuliers commettent beaucoup d’infractions. Donc, il fallait penser à un projet (‘’Capp Karange’’) pour sensibiliser les usagers sur le changement de documents administratifs de transport au Sénégal. De nouveaux outils vont être octroyés, très prochainement, aux forces de défense et de sécurité, pour veiller davantage sur toutes les infractions prises en compte par le Code de la route. Cette initiative vise également à réduire les fraudes notées dans la délivrance des plaques d’immatriculation’’, explique Cheikh Oumar Guèye.

Le directeur des Transports routiers s’exprimait, hier à Thiès, au cours d’un comité régional de développement (Crd) sur la sécurisation et la numérisation des titres de transport et des plaques minéralogiques.

Il renseigne qu’avec le lancement du ‘’Capp Karange’’, le ministère en charge des Transports terrestres entend aussi mettre un terme aux ‘’doublons des plaques d’immatriculation’’. Désormais, ajoute M. Guèye, les véhicules immatriculés CH n’ont plus le droit de circuler dans ce pays et le propriétaire de la voiture importée d’Europe a également deux semaines pour l’immatriculer. Sur cette lancée, le directeur des Transports terrestres soutient d’ailleurs qu’une nouvelle plaque officielle va être mise en œuvre. Celle-ci peut être facilement identifiée par les forces de l’ordre. Elle contient un fond blanc, une écriture noire, la marque SN avec le drapeau national. Des instructions fermes ont été données aux forces de l’ordre pour sanctionner, au besoin, tous les contrevenants.

Changement de permis de conduire

Au 31 décembre 2017, le Sénégal comptait 1 050 914 permis de conduire dont 108 812 dans la région de Thiès. Qui dit changement des documents administratifs de transport (carte grise, agrément, autorisation, plaque…) dira forcément changement de permis de conduire. A ce titre, Cheikh Oumar Guèye a rappelé, au sortir de la rencontre qui a vu la participation des acteurs du transport routier de la région, que la procédure de remplacement des permis de conduire va démarrer le 26 juillet prochain dans la région de Dakar et un mois plus tard dans les régions de Thiès, Saint-Louis et Diourbel.

‘’Désormais, on va passer du format papier au format polycarbonate, avec une puce multi-active et l’introduction, pour le permis de conduire, de la biométrie. C’est la notion de sécurité, d’innovation qui sera mise en avant. Cela permettra aux usagers d’être mieux sécurisés dans leurs propriétés. Nous avons une année pour le remplacement et pour tout informatiser’’, a-t-il révélé.

A signaler que le nouveau permis de conduire ‘’aux normes internationales’’, qui sera mis à la disposition des citoyens, va contenir des informations nécessaires telles que le groupe sanguin stipulé et enregistré du propriétaire, sa signature électronique et une photo de couleur. Ce permis de conduire, qui a la forme d’une carte bancaire, va avoir à côté une puce permis de conduire permettant ‘’une offre applet de vérification biométrique’’.

Gaustin Diatta

(Source : Enquête, 9 juin 2018)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante : 50 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 449 579 abonnés Internet

  • 10 183 289 abonnés 2G+3G+4G (97,47%)
  • 115 978 clés et box Internet (1,11%)
  • 130 612 abonnés ADSL (1,25%)
  • 17 961 abonnés bas débit (0,17%)
  • 1739 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 006

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 30 septembre 2018)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 299 774 abonnés
- 234 433 lignes résidentielles (78,20%)
- 65 257 lignes professionnelles (21,80%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,96%

(ARTP, 30 septembre 2018)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 403 402 abonnés
- Taux de pénétration : 107,52%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 2 900 000 utilisateurs

(Facebook Ads, décembre 2017)