twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sécurité-défense : le français Deveryware encore plus intéressé par l’Afrique de l’Ouest

vendredi 4 juin 2021

Présente à Dakar depuis l’ouverture d’une filiale en 2010, la société française Deveryware veut renforcer son ancrage en Afrique de l’Ouest. Experte des technologies d’investigation et des services de sécurité globale, Deveryware est à Abidjan pour proposer ses services aux acteurs de la sécurité.

L’Afrique de l’Ouest est un terrain stratégique pour Deveryware. C’est David Boisseau, le directeur export du Groupe, qui l’affirme. « Notre souhait, ajoute-t-il, est d’accompagner les institutions issues de la sous-région à relever leurs défis sécuritaires grâce à des dispositifs novateurs, qui répondent aux enjeux de demain de manière concrète. »

Pour ce faire, Deveryware participe au salon Shield Africa 2021 dédié aux enjeux de sécurité et défense. Du 8 au 10 juin, à l’Ecole de police d’Abidjan, l’entreprise proposera ses services aux acteurs africains désireux de répondre efficacement aux défis sécuritaires du continent, a appris Cio mag.

Depuis plus d’une décennie, Deveryware s’aventure sur le marché africain de la sécurité et de la défense. Ses solutions vont de l’investigation judiciaire et numérique aux plateformes de géolocalisation en temps réel, en passant par la cybersécurité, la lutte contre la fraude, la gestion de crise, les communications d’urgence et l’analyse dédiée à l’enquête.

Rappelons que l’intérêt de Deveryware pour l’Afrique de l’Ouest s’est traduit en 2010 par l’ouverture d’une filiale au Sénégal. Où le Groupe collabore avec de nombreuses organisations locales : à travers sa filiale Tracip, l’entreprise assure un programme de formations auprès de l’Ecole nationale de cybersécurité de Dakar (ENVR). Deveryware vient également de nouer un partenariat avec le laboratoire clinique et de recherche Sequence Africa, basé à Abidjan.

A l’Ecole de police de Côte d’Ivoire, elle aura l’occasion de présenter des solutions Covid développées par la filiale Tracip, en partenariat avec la Gendarmerie nationale française.

Anselme Akéko

(Source : CIO Mag, 4 juin 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)