twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sébastien Punturello, Directeur général de Canal+ Sénégal sur le piratage : "20 milliards de manque à gagner pour l’Etat du Sénégal tous les ans"

mardi 15 octobre 2019

L’Etat du Sénégal perd 20 milliards de F Cfa par ans à cause du piratage des chaînes. L’information est du directeur général de Canal+ Sénégal, Sébastien Punturello. Selon lui, la lutte contre ce fléau qui coûte cher à l’Etat doit s’accélérer pour éviter de décourager les investisseurs.

20 milliards de F CFA, c’est ce que perd l’Etat du Sénégal par an à cause du piratage des chaînes. C’est le directeur général de Canal+ Sénégal, Sébastien Punturello, qui alerte ainsi sur un phénomène qui, selon lui, coûte cher à l’Etat. Il l’a révélé hier, lundi 14 octobre, lors d’un déjeuner de presse. « Le piratage, c’est 20 milliards de manque à gagner pour l’Etat du Sénégal tous les ans », a fait savoir Sébastien Punturello. Pour lui, cette perte est un frein au développement du pays.

Pour cause, dit-il, « c’est une somme générée par des acteurs qui sont dans le formel comme nous et nos concurrents qui pourrait être réinvestie dans la production, le sport, le cinéma et générer des ressources fiscales et de l’emploi ».

En plus de déprimer la croissance du secteur, le piratage des chaînes décourage également les éditeurs internationaux dans l’investissement et la pénétration du marché. C’est pourquoi, le patron de Canal+ Sénégal demande au Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra) et l’autorité juridique d’accélérer la lutte. « On a cette volonté des autorités dans la lutte contre le piratage, mais ça doit aller encore plus vite pour stopper, sanctionner, décourager.

Sinon, on peut mettre en danger l’industrie de l’audiovisuel et on peut hypothéquer de nouveaux investissements au futur », fait remarquer Sébastien Punturello. « Le piratage ne nous renverse pas. On résiste en progressant grâce à tout ça : une politique de prix bas, une politique de proximité, une politique d’investissement dans des contenus que nous seuls disposons. En revanche, cet équilibre est très fragile », a soutenu le directeur général de Canal+ Sénégal.

Sébastien Punturello renchérit sur la protection de la production. « Aujourd’hui, nous avons besoin de stabilité et de garantie qui fassent que si on investit, on pourra protéger notre investissement. Si on ne protège pas, on tue. Et, sans productions, il n’y a pas de télévision et le piratage tue la production », précisera le directeur général de Canal+. Non sans relever que si le paysage de l’audiovisuel était sain aujourd’hui, il y aurait beaucoup plus d’acteurs.

NOUVEAUTES CHEZ LES BOUQUETS CANAL+ Plus de 10 nouvelles chaînes lancées

Dans le cadre de l’accessibilité pour ses clients, le groupe Canal+ a lancé plus de dix nouvelles chaînes dans ses bouquets, selon Sébastien Punturello. Il s’agit, entre autres, de Ludikids, d’Automoto, de Trace Afrikora, de Cuisines, de Canal+Elles. « Ludikids est une nouvelle chaîne éducative, pédagogique qui accompagne l’éveil des enfants qui apprendront, en s’amusant, l’anglais, l’alphabétisation, les mathématiques, l’arithmétique, les sciences et de manière générale le monde qui les entoure », a expliqué Sébastien Punturello. La chaîne Automoto est consacrée aux sports mécaniques alors que Trace Africkora est dédiée aux musiques urbaines et populaires mandingues. Parmi les nouvelles chaînes disponibles dans les bouquets de Canal+, il y a aussi Cuisines qui va démarrer au mois de novembre prochain. Quant à Canal+ Elles, elle est dédiée aux femmes, avec une programmation variée de films et séries et un talkshow inédit, « Le chœur des femmes », mais surtout des émissions sur la beauté, la décoration, la culture, sur les relations avec les hommes. Il y a également une autre nouveauté chez Canal+ qu’on appelle M6 International.

La nouvelle chaîne va proposer des programmes de divertissement comme « Chasseurs d’appart », « Les Reines du shopping ». Parmi les nouvelles chaînes disponibles dans les bouquets Canal+, on note aussi la chaîne sénégalaise Itv du groupe E-Medias, la Radiotélévision nationale du Burundi (Rtnb), la chaîne ivoirienne Nci qui propose un « regard ivoirien » sur le monde avec des émissions à la fois « divertissantes » et « enrichissantes ». En outre, Canal+ n’a pas manqué de renforcer ses programmes liés au sport avec des championnats dont la Série A (championnat italien) qui vient d’être intégré.

Mariame Djigo

(Source : Sud Quotidien, 15 ocotbre 2019)

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 11 081 424 abonnés Internet

  • 10 817 325 abonnés 2G+3G+4G (97,62%)
    • 2G : 33,28%
    • 3G : 54,50%
    • 4G : 12,13%
  • 97 453 clés et box Internet (0,88%)
  • 145 964 abonnés ADSL/Fibre (1,341%)
  • 17 953 abonnés bas débit (0,16%)
  • 2729 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 825

- Taux de pénétration des services Internet : 70,46%

(ARTP, 30 juin 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 307 030 abonnés
- 236 665 lignes résidentielles (77,08%)
- 70 274 lignes professionnelles (22,89%)
- 91 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,952%

(ARTP, 30 juin 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 201 494 abonnés
- Taux de pénétration : 109,38%

(ARTP, 30 juin 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)