twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Seacom négocie un financement de 260 millions $ de l’IFC pour son projet d’expansion

mercredi 4 mai 2022

La connectivité à haut débit continue de croître en Afrique. Seacom, qui ambitionne d’étendre sa couverture géographique à toute l’Afrique, multiplie les investissements à cet effet.

Le fournisseur de services de télécommunications par fibre optique Seacom négocie un financement d’un montant maximal de 260 millions $ auprès de la société financière internationale (IFC), branche de la Banque mondiale axée sur le financement du secteur privé dans les pays émergents. Seacom utilisera les fonds pour étendre son empreinte géographique à au moins 12 pays d’Afrique. Le coût total du projet est estimé à environ 563 millions USD.

L’investissement proposé par l’IFC comprend un montant 100 millions USD provenant de fonds propres et 160 millions USD mobilisés auprès d’autres banques commerciales et de prêteurs parallèles.

Grâce au projet, l’IFC aidera Seacom à accroître ses capacités en matière de services aux entreprises pour les PME, les moyennes et les grandes entreprises en Afrique du Sud, en Afrique de l’Est et en Afrique de l’Ouest. À cet effet, la société va s’appuyer sur son réseau de fibres optiques de 21 000 km et sur ses alliances stratégiques sur les câbles 2Africa et Equiano. La stratégie de croissance de Seacom sera réalisée par des acquisitions stratégiques et des initiatives de croissance organique sur ses marchés.

S’il est approuvé, cet appui financier viendra s’ajouter aux opérations de financement menées par Seacom pour étendre son empreinte géographique à travers le continent et se diversifier dans la fourniture de services aux entreprises. En 2019, la société avait alors mené une étude sur le potentiel du marché des services de fibres optiques en Tanzanie, en Ouganda, au Kenya et au Rwanda, grâce à un financement de l’Agence américaine pour le commerce et le développement (USTDA).

Selon l’IFC, l’expansion réussie de la capacité des câbles sous-marins ou terrestres de Seacom devrait faire baisser le prix de gros et égaliser les conditions de concurrence entre les opérateurs de détail, améliorant ainsi la compétitivité des marchés de détail avec une amélioration de l’accessibilité et de la qualité de la connectivité dans les pays cibles concernés.

Isaac K. Kassouwi

(Source : Agence Ecofin, 4 mai 2022)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 850 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 2,95 millions

- Instagram : 1,1 million

- LinkedIn : 800 000

- Twitter : 189 800

(Datareportal, Mars 2022)