twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Samba Sy, Ministre du Travail : "le télétravail s’impose

mardi 27 juillet 2021

L’Etat du Sénégal travaille à modifier sa législation dans le domaine du travail. Cette modification va inclure le télétravail. Pour le ministre du Travail et du Dialogue sociale, Samba Sy, c’est l’histoire qui l’impose. Le ministre, avec qui nous avons eu un entretien téléphonique, renseigne que dans la fonction publique, comme dans les autres secteurs, les gens peuvent ne pas attendre que cette loi soit finalisée pour adopter le télétravail qui semble être une des options plausibles qui peut participer à freiner la chaîne de transmission du virus. Certaines entreprises qui ont, subi de plein fouet les conséquences de la pandémie, ont déjà adopté ce mode de travail pour assurer la continuité de leurs activités.

Avec cette 3e vague de Covid-19 qui fait des ravages au Sénégal, est-ce-que vous n’allez pas faire revenir le télétravail comme lors des deux vagues précédentes ?

« Il y a des questions que l’histoire elle-même met à l’ordre du jour. Nous sommes en pleine discussion avec le Cnp (Conseil national du patronat) pour une révision générale du Code travail qui va intégrer le télétravail. Cette pandémie qui nous a attrapé et qui prend l’humanité de plein fouet nous impose des mesures d’ajustement. Ces mesures consistent à voir tout ce qui est possible en mettant à contribution tout ce que les avancées technologiques mettent à notre disposition. Dans ce cadre, il est tout à fait rationnel de se dire que, pour certains secteurs de l’activité humaine, qu’il soit possible de voire un peu l’organisation du travail. De faire en sorte que l’unité de lieu du travail ne soit plus forcément de mise. C’est ce que nous voulons quand on parle du télétravail. Evidemment, ça sera au cas par cas. Parce que, ce mode de travail, même si c’est valable pour certaines structures, ce n’est pas le cas pour toutes les entreprises ou toutes les activités. Il serait, par exemple, très difficile pour un camionneur de lui parler de télétravail. C’est la même chose pour ceux qui ont en charge la maintenance des locaux des sociétés. Donc, il y a des champs dédiés au niveau desquels, le télétravail serait possible, mais il y a des secteurs au niveau desquels, le télétravail n’est pas faisable.

Présentement, est-ce qu’il y a des mesures qui sont prises au niveau de la fonction publique ?

Vous vous rappelez lors de la première vague, le télétravail avait été organisé de sorte que toutes les personnes qui n’étaient pas indispensables au poste, dans un premier temps, ne soit pas mise à contribution. Les responsables d’entreprise étaient invités de manière rationnelle à faire en sorte que les agents viennent par équipe. L’objectif était de minorer les déplacements. La fonction publique est un champ extrêmement large avec une très grande variété de professions. Là encore ça sera traité au cas par cas. Il est même probable que les gens n’attendent pas pour y aller. Ce qui reste maintenant, c’est une impulsion d’ensemble qui ne pourrait pas manquer, parce que, c’est la vie elle-même qui nous l’impose.

Donc, une loi sur le télétravail est en cours ?

Ce qui est en train de se faire est une révision globale du Code du travail. Pas seulement sous le rapport du télétravail. Nous sommes obligés de revoir toute l’armature législative en matière d’organisation du travail. Dans ce volet, le secteur télétravail occupe une place importante dans les modifications qui ne manqueront pas d’être introduites très prochainement.

(Source : eMédia, 27 juillet 2021)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)