twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Sama Kayittu Juddu, le projet qui veut digitaliser l’état-civil sénégalais

jeudi 24 décembre 2020

Les résultats de la 7e édition du concours JIGGEN CI TIC ont été proclamés et le projet “Sama Kayittu Juddu” a remporté le premier prix.

Sa conceptrice Adja Anta DABO, jeune fille passionnée du digital, a reçu des mains du ministre de l’Economie numérique et des télécoms, la récompense d’une valeur de 1.500.000 FCFA.

Grâce à son projet qui a attiré l’attention du jury, la jeune fille ambitionne de digitaliser l’état civil dans les coins les plus reculés du Sénégal. Selon elle, pour régler le problème des femmes il faut commencer par trouver la solution aux questions de la petite enfance qui constituent une préoccupation majeure pour cette couche vulnérable.

Le projet “Sama Kayittu Juddu” vise à enregistrer chaque enfant dès sa naissance. Ainsi, grâce à la plateforme qui sera déployée, les parents seront notifiés que l’enfant doit être inscrit dans le registre national pour l’obtention d’un bulletin de naissance et à l’état civil le plus proche.

Entre autre défis à relever par les jeunes filles du projet, réside “ l’inclusion des femmes au niveau des TIC pour combler le déficit. En effet, selon Adja Anta DABO, « l’évolution économique du pays repose entre les mains des femmes c’est pourquoi, tous les secteurs d’activités, les projets ont besoins du digital pour leur développement ».

Le ministre de l’Economie numérique séduit par le projet a profité de l’occasion pour lancer un plaidoyer en faveur des élus locaux. Yankhoba DIATARA souhaite que ce projet soit approprié par les collectivités locales pour une digitalisation des municipalités.

Il promet de soutenir davantage le concours JIGGEN CITIC pour la prochaine édition et appelle les femmes à l’innovation numérique, moteur de la croissance économique du pays.

(Source : Social Net Link, 24 décembre 2020)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 154 400 abonnés Internet

  • 14 826 621 abonnés 2G+3G+4G (98,76%)
    • 2G : 22,99%
    • 3G : 41,61%
    • 4G : 35,40%
  • 186 225 abonnés ADSL/Fibre (1,24%)
  • 139 205 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 349 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 4 019

- Taux de pénétration des services Internet : 90,71%

(ARTP, 31 mars 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 236 763 abonnés
- 195 398 résidentiels (82,53%)
- 41 365 professionnels (17,47%)
- Taux de pénétration : 1, 41%

(ARTP, 31 mars 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 420 501 abonnés
- Taux de pénétration : 116,25%

(ARTP, 31 mars 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)