twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Saisie d’une dénonciation anonyme : L’ARMP aurait décidé d’enquêter sur l’affaire Global Voice

mardi 10 août 2010

L’Autorité de régulation des marchés publics devraient envoyer dans les prochains jours des correspondances à la Direction centrale des marchés publics (DCMP), pour lui demande des éclairages sur les tenants et aboutissants de la nature du contrat liant l’Etat du Sénégal au prestataire privé Global Voice, chargé du contrôle des communications entrantes au Sénégal. Selon le quotidien Le Populaire daté du mardi 10 août, l’ARMP a chargé sa Cellule d’enquête de « vérifier la conformité du contrat de Global Voice », dont l’arrivée sur le marché sénégalais des télécoms a amené les travailleurs de la Sonatel, opérateur historique, à observer jeudi dernier une journée nationale d’action.

Les appels téléphoniques et l’Internet ont été grandement perturbés à cette occasion, occasionnant un « préjudice grave » au fonctionnement du pays et en particulier à son économie, ont estimé des organisations de consommateurs.

La décision de l’ARMP de se saisir de cette affaire « résulte d’une dénonciation anonyme d’un citoyen sénégalais qui a demandé à voir plus clair dans cette affaire », rapporte le quotidien Le Populaire.

Le contrat liant Global Voice à l’Etat du Sénégal relèverait d’un marché de gré à gré, bien que le directeur général de l’Agence de régulations des postes et télécommunications (ARTP) considère qu’il résulte d’un contrat de partenariat public-privé.

Auditionné lundi par les sénateurs à propos des perturbations constatées sur son réseau à l’occasion de cette journée d’action, le directeur général de la Sonatel Cheikh Tidiane Mbaye a jugé « inadmissibles » ces incidents. Mais « si l’ARTP avait demandé les informations que l’on a remises au Sénat, Global Voice ne serait pas là », a-t-il ajouté.

Dans une contribution rendue publique lundi 9 août, l’économiste Moubarack Lô et l’expert en système d’information Abdoulaye Diagne ont soutenu que la mission de contrôle des communications entrantes devrait être confiée à une institution publique nationale et non au prestataire privé Global Voice dont la poursuite du contrat au Sénégal serait synonyme d’une « grande injustice » pour les Sénégalais.

« Si l’Affaire global Voice passe, ce sera une grande injustice pour le peuple sénégalais qui sera dépouillé, si les prévisions des chiffres d’affaires se réalisent, de 300 milliards de francs CFA en cinq ans, au vu et au su de tout le monde », ont noté les deux experts.

« Avec ce montant, il est possible de relier tous les pays d’Afrique occidentale à l’Europe par fibre optique », ce qui permettrait d’amoindrir les coûts d’accès à la bande passante et ceux des communications téléphoniques, ont ajouté MM. Lô et Diagne. Le premier est président de l’Institut Emergence, le second expert en système d’information et en intelligence économique.

« Il faut arrêter le processus avant qu’il ne soit trop tard. Se taire serait synonyme de complicité passive, pour qui sait », ont-ils indiqué, donnant ainsi de l’écho aux protestations des travailleurs de Sonatel.

(Source : Kanal150, 10 août 2010)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 10 770 683 abonnés Internet

  • 10 512 647 abonnés 2G+3G+4G (97,60%)
  • 99 177 clés et box Internet (1,11%)
  • 138 743 abonnés ADSL (1,31%)
  • 17 952 abonnés bas débit (0,17%)
  • 2164 abonnés aux 4 FAI

- Liaisons louées : 22 633

- Taux de pénétration des services Internet : 68,49%

(ARTP, 31 mars 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 59,80%

(Internet World Stats 31 décembre 2017)

- 4710 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, 25 septembre 2018)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 2 opérateurs : Orange et Expresso
- 307 736 abonnés
- 237 282 lignes résidentielles (77,11%)
- 70 363 lignes professionnelles (22,86%)
- 84 lignes publiques (0,03%)
- Taux de pénétration : 1,95%

(ARTP, 31 mars 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 16 977 104 abonnés
- Taux de pénétration : 107,95%

(ARTP, 30 septembre 2018)

FACEBOOK

- 3 100 000 utilisateurs
- Taux de pénétration de Facebook : 32%

(Facebook Ads, décembre 2018)