twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Saint-louis : DFI renforce les capacités des gérants de cyber et télécentres

samedi 20 novembre 2004

Après avoir reçu l’expression des besoins trois semaines plutôt, le programme DFI, chargé d’utiliser les infrastructures de NTIC existantes pour accroître la compétitivité et stimuler la croissance économique vient de boucler une session de formation de trois jours pour un nombre important de gérants de cyber et de télécentres à Saint-louis. Les travaux se sont déroulés à la chambre de commerce de Saint-Louis en présence du gouverneur de région, du directeur général de la SODISA et de Madame Mbarou Gassama Mbaye, Coordinatrice de projets à DFI Sénégal. Des modules en gestion, le développement des programmes qui renforcent la rentabilité dans ces petites et moyennes entreprises ont occupé une bonne partie de cette formation. Des échanges fructueux ont permis aux bénéficiaires de cette session de débattre de leurs difficultés quotidiennes qui ont entre autres pour noms : dettes non remboursées, précarité de l’emploi, gestion non rigoureuse, charges multiples et par un plateau technique adéquat, une projection et une séance de communication directe à contribuer efficacement à asseoir des compétences visées.

Pour Anta Thiam Sène, stagiaire, cette rencontre avec les experts nationaux de DFI vient à son heure pour stimuler et motiver leurs initiatives puisque le manque de connaissances de gestion fait défaut et des difficultés parsèment le chemin de ces gérants d’entreprises qui font nourrir plusieurs familles sénégalaises.

La responsable locale Nafissatou Ndoye a profité de cette session de formation pour rappeler les principes qui sous-tendent ce programme, incitant la vingtaine de pensionnaires à travailler de manière efficace avec les organisations représentant les groupes bénéficiaires, elle saluera la belle dynamique enclenchée par cette structure qui a opté pour le renforcement des capacités par les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication. Rappelons que DFI vient de boucler un an et demi depuis son lancement effectué au Sénégal, pays pilote parmi les 20 pays retenus.

Depuis le 4 mars 2003, Saint-louis a connu une assistance remarquable en matière de capacitation de ce programme. Après la ville tricentenaire, Mme Mbarou Gassama Mbaye a révélé que la prochaine étape de formation est prévue à Louga.

MAMADOU AÏCHA NDIAYE

(Source : Le Soleil, 20 Novembre 2004)

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 256 010 abonnés
- 215 687 résidentiels (84%)
- 40323 professionnels (16%)
- Taux de pénétration : 1,52%

(ARTP, 30 septembre 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 742 292 abonnés
- Taux de pénétration : 118,18%

(ARTP, 30 septembre 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)