twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

SONATEL-Exercice 2019 : Plus de 1 000 milliards de chiffre d’affaires

samedi 29 février 2020

1 086,8 milliards de francs Cfa, soit une hausse de plus de 6,3% par rapport à 2018. Tel est le chiffre d’affaires du groupe Sonatel pour l’année 2019, annonce la direction de la boîte qui présentait hier son bilan.

Au groupe Sonatel, on ne se plaint pas des résultats obtenus l’année dernière puisque les chiffres et autres statistiques présentés devant la presse sont éloquents. Evoquant le chiffre d’affaires de 2019, le comité de direction, sous la houlette du directeur général Sékou Dramé, fait état d’un montant de 1 086,8 milliards de francs Cfa, soit une hausse de plus de 6,3% par rapport à 2018. Une situation salutaire pour l’entreprise de téléphonie, d’autant plus que cette année a été marquée par « la persistance de la crise politique et économique à Bissau, le contexte sécuritaire précaire dans le nord du Mali, les mouvements de contestation politique en Guinée, la morosité économique en Sierra Leone ». Mais aussi des « évolutions défavorables de l’environnement concurrentiel et réglementaire au Sénégal, où la relance des activités du principal concurrent, accompagnée d’offres d’abondance disruptives, a modifié en profondeur le marché prépayé ».

« Le groupe Sonatel réalise de solides performances commerciales et financières en 2019. Un réel motif de satisfaction, car le maintien de celles-ci s’est opéré malgré le durcissement des contraintes réglementaires et fiscales et l’intensification de la concurrence sur tous nos marchés », a soutenu Sékou Dramé, Dg du groupe Sonatel.

Les responsables de la boîte notent une accélération de la croissance du chiffre d’affaires « avec notamment une progression remarquable de plus de 7% au premier semestre 2019 ». Résultats : « Le groupe continue ainsi d’engranger les effets bénéfiques du renforcement de la contribution des relais de croissance, notamment la data mobile en progression de plus de 25% par rapport à 2018 et Orange money qui progresse de plus de 33% », souligne le communiqué.

Une progression « de plus de 19,4 milliards (plus de 4,2%) en 2019 » est notée en ce qui concerne la marge opérationnelle (Ebitda). Soutenue par l’augmentation du chiffre d’affaires et la meilleure maîtrise des coûts directs, cette marge opérationnelle a toutefois « été fortement affectée par l’évolution des charges indirectes et les événements exceptionnels défavorables enregistrés courant 2019 ».

Une autre progression « de plus de 31,9 milliards de francs Cfa par rapport à 2018, soit une croissance de plus de 6,9%, supérieure à la croissance du Ca » est relevée, au cours de l’exercice 2019, et concerne la marge opérationnelle à base comparable hors éléments exceptionnels et nouveaux enregistrés. Pour les investissements réalisés en 2019, il est fait état d’un montant de 207,3 milliards de francs Cfa, soit une croissance de 6,7% par rapport à 2018. Des investissements, souligne-t-on, qui ont été faits à un rythme soutenu, « notamment sur les activités autour de la connectivité Thd fixe et mobile, avec un taux de Capex/Ca stable autour de 19% ».

Une forte augmentation de la marge opérationnelle avec plus de 19,4 milliards de francs pour une hausse moindre des Capex de plus de 13 milliards de francs a été constatée. Et celle-ci entraîne une amélioration du cash-flow opérationnel avec plus de 2,4%.

A propos de sa contribution à l’économie, l’on notera que le groupe Sonatel « a maintenu une forte contribution à l’économie de ses pays de présence ». Ainsi, pour ce qui est des recettes budgétaires, « plus de 610 milliards de francs Cfa (sont) versés à titre d’impôt, taxes, redevances, cotisations sociales, droits de douanes et dividendes dans les pays de présence » dont 200 milliards pour le compte de l’Etat du Sénégal.

Au profit des entreprises locales dans les pays de présence, « plus de 250 milliards francs Cfa de chiffre d’affaires » ont été générés en 2019 par les activités du groupe Sonatel.

Au sujet des exportations, l’on fait mention de « plus de 115 milliards de francs Cfa générés en contribution au niveau de la balance des paiements par les opérateurs étrangers de télécommunications ».

La création d’emplois par l’opérateur de téléphonie leader n’est pas négligeable. Ainsi, l’on dénombre « plus de 160 mille emplois indirects et plus de 4 500 emplois directs grâce à une distribution commerciale étendue et des partenaires dynamiques ».

Pour ses « perspectives 2020 », l’entreprise de téléphonie compte maintenir « une croissance du chiffre d’affaires tirée par la performance sur la data mobile, Orange money et la Fibre, malgré une poursuite de la baisse des revenus issus de la voix fixe et de l’international ». Mais aussi poursuivre « une dynamique de croissance de l’Ebitda » et « une politique d’investissement ambitieuse avec une enveloppe de Capex stabilisée autour de 200 milliards de francs Cfa ».

La société de téléphonie envisage de consolider « des parts de marché par accélération du développement du Très haut débit internet (4G+, Lte/Tdd/Fdd), l’élargissement de l’offre de produits et services autour d’Orange money et l’accélération de la transformation digitale en soutien à l’amélioration de l’expérience client ».

Enfin, le Dg du groupe Sonatel, Sékou Dramé, fait savoir : « Le groupe poursuit sa politique de transformation vers un opérateur multiservices à travers son nouveau Projet d’entreprise avec l’ambition de faire de Sonatel, un groupe résolument orienté client, partenaire privilégié de la transformation numérique de nos sociétés en 2022. »

(Source : Le Quotidien, 29 février 2020)

Post-Scriptum

La 5G déjà en gestation

Sonatel pense déjà à la 5G. C’est à propos de ce projet que l’entreprise de téléphonie a rencontré à deux reprises le régulateur, l’Artp, afin de lui manifester son intérêt par rapport à la 5G. Les travaux ont démarré sur la partie fréquence et il n’est pas exclu que le premier test ait lieu cette année, d’après les responsables de la boîte qui s’occupent de cette question. « La 5G est une véritable révolution sur le réseau, sur les usages client », soulignent-ils.

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 13 529 883 abonnés Internet

  • 13 251 404 abonnés 2G+3G+4G (97,95%)
    • 2G : 28,14%
    • 3G : 49,01%
    • 4G : 22,05%
  • 117 023 clés et box Internet (0,86%)
  • 158 130 abonnés ADSL/Fibre (1,19%)
  • 3 325 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,19%
  • Internet mobile : 98,81%

- Liaisons louées : 22 456

- Taux de pénétration des services Internet : 83,47%

(ARTP, 31 mars 2020)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 211 026 abonnés
- 169 128 lignes résidentielles (80,15%)
- 41 898 lignes professionnelles (19,85%)
- Taux de pénétration : 1,30%

(ARTP, 31 mars 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 948 492 abonnés
- Taux de pénétration : 110,73%

(ARTP, 31 mars 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)