twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

SNPTP - Priorités du secrétaire général réélu : Gabou Guèye promet une croisade contre France Télécoms

samedi 26 novembre 2005

Pour un nouveau mandat de quatre ans, Gabou Guèye a été reconduit, jeudi soir, au poste de secrétaire général du Syndicat national des travailleurs de la poste et des télécommunications (Sntpt). Sous un torrent d’ovations et d’acclamations, ses pairs l’ont re-porté à la tête de leur organisation, sur proposition de l’ensemble des délégués présents à l’occasion de la clôture du XIIIe congrès ordinaire du Sntpt, tenu dans l’amphithéâtre de l’Ucad II. C’est à l’issue d’une intense séance de plénières au cours de laquelle les congressistes de La Poste et de la Sonatel ont passé au peigne fin les faux pas du bureau sortant et étalé les perspectives de l’Intersyndicale, qu’ils ont décerné à M. Guèye le satisfecit, qui lui permet d’étrenner son 5e mandat successif, depuis 1998.

Ainsi, dans la ferveur d’une confrontation d’idées qui caractérise le débat syndical, le XIIIe congrès du Sntpt a remis une feuille de route à son leader reconduit au devant de la scène, en vertu de son expérience syndicale internationale à l’Uni (Union network international), qui sert d’interface entre plusieurs organisations syndicales du monde. Mais aussi et surtout, sa fonction de président du Réseau mondial des télécommunications constitue « un atout de taille pour le Sntpt considéré comme fer de lance du mouvement syndical au Sénégal », estime-t-on à l’unanimité chez ses camarades.

Une expérience que Gabou Guèye souhaite faire profiter au maximum à son organisation. Dans son nouveau mandat qu’il présente comme le dernier avant de laisser les rênes du Sntpt aux jeunes aguerris, le représentant permanent de l’Uni au Sénégal annonce l’unité syndicale à La Poste et à la Sonatel. Ce qui doit passer par une fédération des forces de lutte dans ces deux grandes entreprises nationales, qui doivent être renforcées par une création d’emplois décents et la hausse des salaires des employés qui, depuis une dizaine d’années, n’ont connu aucune évolution salariale. Au niveau de La Poste où un climat social tendu rythme la cohabitation syndicat/direction, il s’agira, d’après la résolution du Sntpt, de « faire en sorte qu’on ne vomisse plus de colère dans cette entreprise ». Mais, le véritable grand problème réside dans le secteur des télécommunications, selon le secrétaire général du Sntpt. Il s’agit des velléités d’implantation au Sénégal de multinationales comme France Télécoms.

En effet, les camarades de M. Guèye comptent faire de cette question l’une des plus brûlantes de leur plate-forme revendicative. Selon les syndicalistes, cette société procèderait au « pillage des ressources de la Sonatel ». « Nous dénonçons l’immigration commerciale par l’implantation de la firme téléphonique Orange que France Télécoms veut nous imposer », crie M. Guèye, convaincu que cette multinationale « ne fait que retirer des ressources au Sénégal ».

Une position qu’ils comptent défendre âprement, lors de ce dernier mandat de Gabou Guèye, qui entame ainsi sa vingtième année aux avants postes du Sntpt.

Aliou SANE

(Source : Le Quotidien, 26 novembre 2005)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 14 825 111 abonnés Internet

  • 14 016 086 abonnés 2G+3G+4G (97,90%)
    • 2G : 23,96%
    • 3G : 43,14%
    • 4G : 32,90%
  • 177 363 abonnés ADSL/Fibre (1,21%)
  • 134 098 clés et box Internet (0,90% )
  • 2 258 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,20%
  • Internet mobile : 98,80%

- Liaisons louées : 22 706

- Taux de pénétration des services Internet : 88,74%

(ARTP, 31 décembre 2020)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 228 774 abonnés
- 186.695 résidentiels (81,61%)
- 42 079 professionnels (18,39%)
- Taux de pénétration : 1,36%

(ARTP, 31 décembre 2020)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 078 948 abonnés
- Taux de pénétration : 114,21%

(ARTP, 31 décembre 2020)

FACEBOOK

- 3 408 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 20,4%

(Facebook, Décembre 2019)