twitter facebook rss
Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

SATIC 2013 : un bel exemple du partenariat public-privé, selon un officiel

mardi 3 décembre 2013

Le directeur de cabinet du ministre de la Communication et de l’Economie numérique, Babacar Guèye, a loué mardi la réussite de la Semaine africaine des technologies de l’information et de la communication (SATIC) 2013, indiquant que c’est un bel exemple du partenariat public-privé.

‘’Le secteur privé a participé aussi bien à l’organisation qu’au financement de cet événement’’, a-t-il dit à l’ouverture de la SATIC, une initiative lancée par l’Union africaine (UA) en 2005 dans le but de réduire le gap numérique.

Selon M. Guèye, l’objectif général de la SATIC est de mener une campagne de sensibilisation et d’information auprès des populations sur l’importance de l’utilisation des moyens numériques et électroniques au service du développement socio-économique du continent africain.

‘’La SATIC devrait aussi attirer l’attention sur les valeurs des TIC et plus spécifiquement promouvoir l’utilisation des TIC et définir la vision de l’UA dans la construction d’une économie du savoir dynamique en Afrique’’, a-t-il confié.

A ce propos, il a indiqué que la décision de célébrer la SATIC et de faire de la journée du 4 décembre une journée ‘’sans papier’’ peut être considérée comme le symbole d’une volonté politique affirmée.

‘’Mais surtout d’une vision politique éclairée du président de la République de faire du secteur de l’économie numérique, un véritable moteur de développement économique et social du Sénégal’’, a-t-il ajouté.

Le directeur de cabinet du ministre de la Communication et de l’Economie numérique a salué la décision du Premier ministre, Aminata Touré, qui a demandé à toute l’administration publique d’observer la journée de mercredi, comme une journée ‘’sans papier’’.

Parallèlement à la cérémonie d’ouverture, un panel sur le thème ‘’Les TIC, un outil efficace pour l’Intégration africaine’’ est au programme de la SATIC 2013.

La réflexion s’élargira aux sous-thèmes suivants : ‘’ La gouvernance de l’Internet’’, ’’Plus vite vers l’intégration économique par les TIC’’ et ’’le Plan national de géomatique’’.

(Source : APS, 3 décembre 2013)

Mots clés

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 12 045 735 abonnés Internet

  • 11 779 800 abonnés 2G+3G+4G (97,8%)
    • 2G : 25,88%
    • 3G : 53,06%
    • 4G : 21,06%
  • 108 945 clés et box Internet (0,90%)
  • 152 047 abonnés ADSL/Fibre (1,29%)
  • 1766 abonnés bas débit (0,02%)
  • 3 177 abonnés aux 4 FAI
  • Internet fixe : 1,30%
  • Internet mobile : 98,70%

- Liaisons louées : 22 060

- Taux de pénétration des services Internet : 74,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

- 7 260 000 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 5800 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, décembre 2019)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 207 592 abonnés
- 165 915 lignes résidentielles (79,92%)
- 41 677 lignes professionnelles (20,08%)
- Taux de pénétration : 1,28%

(ARTP, 31 décembre 2019)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Tigo et Expresso)
- 17 880 594 abonnés
- Taux de pénétration : 110,31%

(ARTP, 31 décembre 2019)

FACEBOOK

- 3 171 000 utilisateurs

- Taux de pénétration de Facebook : 18,6%

(Facebook, Juin 2019)