twitter facebook rss

Articles de presse

Imprimer Texte plus petit Texte plus grand

Rwanda : le Parlement instruit l’interopérabilité des services financiers sur mobile

jeudi 4 mars 2021

Les précédents obstacles aux paiements entre différents abonnés de service mobile money ne seront bientôt plus qu’un souvenir. L’inclusion financière devrait augmenter au Rwanda d’ici la fin d’année 2021.

En séance plénière virtuelle, la Chambre des députés de l’Assemblée nationale du Rwanda a adopté, lundi 1er mars, la résolution portant interopérabilité des services financiers, notamment sur mobile. Elle a d’ailleurs instruit l’Autorité des services publics du Rwanda (RURA) et la Banque centrale du Rwanda pour veiller à la mise en œuvre effective de ce service qui permettra aux abonnés de différents fournisseurs de services financiers sur mobile – MTN ou Airtel/Tigo – d’interagir entre eux à travers des paiements directs, l’achat de services télécoms, etc.

« Actuellement, si vous êtes abonné à MTN Mobile Money, vous n’êtes pas en mesure de payer un abonné à Airtel Money. Lorsque vous disposez d’un canal de paiement numérique dans une banque donnée, vous ne pouvez l’utiliser que pour les transactions dans cette banque […] Mais, après avoir lié ces canaux, vous pourrez avoir un produit dans une banque et l’utiliser pour le paiement via MTN, ou le réseau Airtel, Equity, BK, entre autres », a déclaré Theogene Munyangeyo, le président de la Commission parlementaire de l’économie et du commerce.

L’interopérabilité des services financiers au Rwanda est en gestation depuis 2014. Mais c’est en 2019 que le gouvernement a confié sa mise en œuvre à RSwitch, société rwandaise spécialisée dans la fourniture de solutions de paiement. Le 26 juillet 2019, lors du Fintech Friday, son PDG Jean Claude Gaga affirmait que le service serait opérationnel à la fin de l’année. Ce qui n’a pas été le cas. Le 19 novembre 2020, lors de la présentation du rapport annuel 2019/2020 de la Banque centrale du Rwanda au Parlement, le gouverneur John Rwangombwa, annonçait que le système serait opérationnel en juin 2021.

Selon le gouverneur de la Banque centrale du Rwanda, l’interopérabilité des services financiers facilitera grandement les transactions financières sur mobile tout en réduisant les coûts. Elle contribuera à une plus grande inclusion financière des populations rwandaises.

Muriel Edjo

(Source : Agence Ecofin, 4 mars 2021)

Mots clés

BATIK

Inscrivez-vous a BATIK

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez toutes nos actualités par email.

Navigation par mots clés

INTERNET EN CHIFFRES

- Bande passante internationale : 172 Gbps
- 4 FAI (Orange, Arc Télécom, Waw Télécom et Africa Access)
- 15 418 058 abonnés Internet

  • 15 064 336 abonnés 2G+3G+4G (97,72%)
    • 2G : 21,30%
    • 3G : 39,18%
    • 4G : 39,52%
  • 195 457 abonnés ADSL/Fibre (1,28%)
  • 156 129 clés et box Internet (1,00% )
  • 2 136 abonnés aux 4 FAI (0,02%)
  • Internet fixe : 1,28%
  • Internet mobile : 98,72%

- Liaisons louées : 4 131

- Taux de pénétration des services Internet : 92,29%

(ARTP, 30 juin 2021)

- 9 749 527 utilisateurs
- Taux de pénétration : 58,20%

(Internet World Stats 31 décembre 2018)

- 6693 noms de domaine actifs en .sn

(NIC Sénégal, avril 2020)

TÉLÉPHONIE EN CHIFFRES


Téléphonie fixe

- 3 opérateurs : Sonatel, Expresso et Saga Africa Holdings Limited
- 252 221 abonnés
- 210 908 résidentiels (83,62%)
- 41 313 professionnels (16,38%)
- Taux de pénétration : 1,51%

(ARTP, 30 juin 2021)


Téléphonie mobile

- 3 opérateurs (Orange, Free et Expresso)
- 19 667 613 abonnés
- Taux de pénétration : 117,73%

(ARTP, 30 juin 2021)

FACEBOOK

3 900 000 utilisateurs

Taux de pénétration : 23%

- Facebook : 3,2 millions

- Instagram : 1,2 million

- LinkedIn : 680 000

- Twitter : 148 400

(Hootsuite, Février 2021)